Pourquoi faire la sieste peut faire grimper votre tension

Faire régulièrement la sieste serait un facteur de risque d’hypertension et de maladies cardiovasculaires, selon une nouvelle étude. Explications.

siestee

Si vous êtes un adepte de la sieste, votre risque de souffrir d’hypertension pourrait être augmenté. C’est en tout cas ce qu’affirme une étude parue le 25 juillet dans la revue Hypertension, publiée par l’Association américaine du cœur (AHA). Selon les chercheurs chinois qui signent cet article, faire régulièrement la sieste serait un facteur de risque accru de tension artérielle élevée et d’accident vasculaire cérébral (AVC).

Pour cette étude, les chercheurs ont utilisé les données de santé d’une grande base de données médicales britannique, la UK Biobank, parmi lesquelles ils ont sélectionné 360 000 individus qui avaient renseigné la fréquence de leur sieste et la survenue d'un éventuel AVC ou d’une hypertension. Résultat : comparées aux personnes qui déclaraient ne jamais faire de sieste, celles qui faisaient habituellement un petit somme avaient une probabilité de 12 % plus élevée de développer une hypertension artérielle et de 24 % plus élevée de subir un AVC.

Mais comment expliquer ce lien ? Pour les auteurs de l’étude, ce n’est pas la sieste en tant que telle qui participerait à la survenue de l’hypertension, mais le sommeil de mauvaise qualité la nuit. Et pour cause : les personnes qui déclaraient s'assoupir régulièrement étaient aussi celles qui rapportaient souffrir de troubles du sommeil (insomnies, ronflements ou tendance à reculer son heure de coucher).

ADVERTISEMENT

Et "un mauvais sommeil nocturne est associé à une moins bonne santé, ce que les siestes ne suffisent pas à compenser", regrette le docteur Michael Grandner, expert du sommeil auprès de l’AHA, dans un communiqué de cette association.

Reste à valider ce premier résultat par des études complémentaires et à savoir si la durée de la sieste, en plus de sa fréquence, influe aussi sur l’augmentation de la tension. En attendant, les auteurs de l’étude déclarent poursuivre leur recherche, notamment pour déterminer le mécanisme biologique susceptible d'expliquer ce phénomène.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Représentativité syndicale : Samba Sy refuse d’exécuter la décision de la Cour suprême

Représentativité syndicale : Samba Sy refuse d’exécuter la décision de la Cour suprême

Présidentielle après le 2 avril : l'UE met en garde Macky Sall

Présidentielle après le 2 avril : l'UE met en garde Macky Sall

La raison surprenante qui nous oblige à faire pipi toutes les nuits

La raison surprenante qui nous oblige à faire pipi toutes les nuits

Trafic aérien : les chiffres de l'OACI

Trafic aérien : les chiffres de l'OACI

Genre : vers la création d’un Conseil national des femmes !

Genre : vers la création d’un Conseil national des femmes !

Agression de Maimouna Ndour Faye : ce que dit l'enquête

Agression de Maimouna Ndour Faye : ce que dit l'enquête

Pourquoi l’amnistie ne concerne pas l'affaire Adji Sarr-Ousmane Sonko

Pourquoi l’amnistie ne concerne pas l'affaire Adji Sarr-Ousmane Sonko

Affaire Ngagne D. Touré : le parquet ordonne l'arrestation de 3 greffiers

Affaire Ngagne D. Touré : le parquet ordonne l'arrestation de 3 greffiers

Suspendu pour dopage, l'énorme fortune que va perdre Paul Pogba

Suspendu pour dopage, l'énorme fortune que va perdre Paul Pogba

ADVERTISEMENT