Santé mentale : pourquoi les femmes sont plus dépressives que les hommes

Ce jeudi 21 septembre, Malakoff Humanis a publié son Baromètre Santé au travail. D’après leur étude, la santé mentale des femmes se dégrade fortement.

Foliee

La santé psychologique des femmes se dégrade. Selon le Baromètre Santé au travail publié par Malakoff Humanis, ce jeudi 21 septembre, 44 % des femmes disent avoir une mauvaise santé mentale, soit près d’une sur deux. Alors que du côté des hommes, 32 % déclarent être en détresse.

Ainsi, par rapport à l’année dernière, la souffrance mentale des femmes a augmenté de 4 points. Plus de la moitié d'entre elles (55 %) déclarent ainsi avoir souffert d'un trouble de santé mentale pendant les douze derniers mois.

Des raisons professionnelles et personnelles évoquées

Cette mauvaise santé mentale peut être dû à plusieurs facteurs. Pour un tiers d’entre elles, cette souffrance est causée par leur profession. Pour l’autre tiers, c’est plutôt leur vie personnelle qui en est à l’origine. Enfin, pour le dernier tiers, il s’agit d’une combinaison des deux. « Elles sont plus nombreuses à être arrêtées, on a vu aussi qu'elles se faisaient plus de soucis pour leur famille, ou pour l'avenir, et qu'elles étaient davantage confrontées à la monoparentalité », a indiqué Anne-Sophie Godon, directrice des services chez Malakoff Humanis.

Pour 39 % des femmes interrogées, cette mauvaise santé mentale est dû à leur situation financière. Les femmes salariées sont 17 % à occuper un emploi à mi-temps. À titre de comparaison, les hommes représentent un chiffre de 7 % à occuper un poste à temps partiel.

ADVERTISEMENT

Elles perçoivent aussi en moyenne des salaires inférieurs de 24,4 % à ceux des hommes, selon des données de l’Insee de 2021. Tous ces éléments accumulés sont autant de facteurs qui pèsent sur la santé mentale des femmes.

S’agissant des raisons professionnelles, 65 % des femmes interrogées évoquent l’intensité et le temps de travail contre 68 % en 2022. 41 % d’entre elles mentionnent la dégradation des rapports sociaux au travail. Elles sont 52 % à se déclarer épuisées professionnellement et 25 % déclarent avoir souffert d'épuisement professionnel ou de burn-out au cours de l'année écoulée.

Les femmes sont également surreprésentées dans les métiers de la Santé et de l’Action sociale, « un secteur dans lequel les salariés se déclarent en moins bonne santé que la moyenne ».

Toutefois, malgré ce constat, près de huit salariés sur dix, hommes et femmes confondus, sont satisfaits par leur travail. 65 % des salariés déclarent être en bonne santé, et 75 % d’entre eux ont confiance en leur avenir professionnel.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Mbour : il prend 6 mois ferme pour une ''diarrhée aiguë''

Mbour : il prend 6 mois ferme pour une ''diarrhée aiguë''

Goûters pour enfants à l'école : des bombes caloriques dans le cartable

Goûters pour enfants à l'école : des bombes caloriques dans le cartable

Keur Massar : un policier ouvre le feu sur des ouvriers qui…

Keur Massar : un policier ouvre le feu sur des ouvriers qui…

Mali : interpellation d'un proche du Premier ministre, Choguel Maiga

Mali : interpellation d'un proche du Premier ministre, Choguel Maiga

VIH Sida au Sénégal : les homosexuels les plus touchés !

VIH Sida au Sénégal : les homosexuels les plus touchés !

Doro Guèye mouille Macky Sall pour des terrains d'une valeur d'1,2 milliard FCFA

Doro Guèye mouille Macky Sall pour des terrains d'une valeur d'1,2 milliard FCFA

Criminalité faunique : 2 trafiquants arrêtés avec des peaux de léopard

Criminalité faunique : 2 trafiquants arrêtés avec des peaux de léopard

L’homme d’affaires Dora Gueye arrêté par la gendarmerie

L’homme d’affaires Dora Gueye arrêté par la gendarmerie

VDN3 : un trafic de drogue démantelé dans une dibiterie

VDN3 : un trafic de drogue démantelé dans une dibiterie

ADVERTISEMENT