Abdoulaye Wade dénonce un piège et appelle à ses députés à voter contre la levée de l’immunité parlementaire du député de Pastef. « J’ai le sentiment que Sonko a manqué de prudence et a été piégé. Apparement, son inexpérience a été exploitée par un adversaire puissant et futé qui connait ses faiblesses. Je condamne cette façon d’éliminer un adversaire politique », déclare le leader du Parti Démocratique Sénégalais.

En outre, le pape du Sopi « exige que la provocation soit constatée et qu’il soit dit qu’il n’y a pas de délit. »

Par conséquent, déclare Wade, « Le Pds s’oppose à la levée de l’immunité parlementaire du député Sonko. »

Dans cette affaire de moeurs, le député et candidat malheureux à la présidentielle de 2019, Ousmane Sonko est accusé de viol et menaces de mort par une jeune masseuse, Adji Sarr, 21 ans. La procédure de levée de l’immunité parlement du député est en cours. La commission des lois de l’Assemblée nationale se réunit, ce lundi, 15 février.