« On parle beaucoup de dépistage de masse et aujourd’hui, la stratégie du ministère de la Santé et de l’Action sociale, elle continue à l’être à savoir un dépistage des personnes contacts autour des personnes qui sont positives. Et Aujourd’hui, la question du dépistage de masse n’est pas encore à l’ordre du jour », a expliqué Docteur Bousso.

Il a ajouté que les autorités sanitaires avaient prévu cette phase ascendante de l’épidémie et que le ministère de la santé est en train de mener l’ensemble des stratégies pour essayer de limiter cette contamination.

« Nous sommes dans une phase ascendante de notre épidémie. Quelque chose qui est prévisible pour nous dans ces types de maladies à transmission respiratoire, la contamination est très rapide. Donc, à l’instar des autres pays du monde, nous sommes dans cette phase ascendante ». Le docteur Abdoulaye bousso s'est prononcé ce lundi juste après le point du jour du ministère de la santé et de l'action sociale.