Arabie Saoudite: L'ONU exige la libération de Salma Al-Chehab condamnée à 34 ans de prison pour ses tweets

Le bureau des Droits de l'Homme de l'ONU a demandé aujourd'hui aux autorités saoudiennes la libération immédiate et sans conditions de la Twitteuse Salma Al-Chebab condamnée à 34 ans de prison.

Salma El-Chabab

« Nous sommes consternés par la condamnation de la doctorante saoudienne Salma Al-Chehab (…) en lien avec une série de tweets et retweets sur des questions politiques et de droits humains en Arabie saoudite », a dit une porte-parole du Bureau des droits de l’homme de l’ONU, Liz Throssell.

« Elle n’aurait jamais dû être arrêtée et inculpée pour de tels faits » a ajouté la porte parole du Bureau des droits de l'homme.« Nous exhortons les autorités saoudiennes, rappelle la porte parole, à annuler sa condamnation et à la libérer immédiatement et sans condition » S’inquiétant de cette « condamnation d’une durée extraordinairement longue ». Elle s’est inquiétée des effets « dissuasifs » qu’elle pourrait avoir sur « les détracteurs du gouvernement et sur la société civile en général ».

Cette condamnation, a-t-elle relevé, « constitue un nouvel exemple de l’utilisation par les autorités saoudiennes des lois anti-terroristes et anti-cybercriminelles du pays pour cibler les défenseurs des droits humains et les personnes qui expriment des opinions dissidentes, les intimider et exercer des représailles contre eux ».

Pour rappel, la doctorante de 34 ans à l’université britannique de Leeds, Salma Al-Chehab a été arrêtée en janvier 2021 pendant des vacances dans son pays. Elle a été jugée par une cour d'Appel saoudienne à une peine de 34 ans de prison ferme , assortie d’une interdiction de quitter son pays pour une durée similaire après sa sortie de détention. Outre la libération de Salma Al-Chabab, le Bureau des droits de l’homme de l’ONU demande aux autorités saoudiennes de réexaminer toutes les condamnations relatives à la liberté d’expression des défenseurs des droits humains

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Libération de Sonko et Diomaye Faye : la bonne nouvelle annoncée par Macky Sall

Libération de Sonko et Diomaye Faye : la bonne nouvelle annoncée par Macky Sall

Le coup de gueule de Macky contre la presse internationale

Le coup de gueule de Macky contre la presse internationale

Macky Sall : « La liberté provisoire de Diomaye dépend de ses avocats »

Macky Sall : « La liberté provisoire de Diomaye dépend de ses avocats »

Libération de Sonko et de Bassirou : le président Macky Sall veut un climat d'apaisement

Libération de Sonko et de Bassirou : le président Macky Sall veut un climat d'apaisement

Macky Sall : 'je quitterai le pouvoir le 2 avril 2024'

Macky Sall : 'je quitterai le pouvoir le 2 avril 2024'

USA : en Alabama, les enbryons in vitro considérés comme des enfants à naître

USA : en Alabama, les enbryons in vitro considérés comme des enfants à naître

Suivez en direct l'entretien de la presse avec le Président Macky Sall

Suivez en direct l'entretien de la presse avec le Président Macky Sall

Diodio Glow Skin: la femme d'affaires livre les clés de sa réussite

Diodio Glow Skin: la femme d'affaires livre les clés de sa réussite

La journaliste Absa Hane porte plainte contre la police nationale

La journaliste Absa Hane porte plainte contre la police nationale

ADVERTISEMENT