Coup d'État : Emmanuel Macron menace les Nigériens

Le Président français, Emmanuel Macron, a réagi fermement à la suite du coup d'État au Niger en déclarant que la France ne tolérerait aucune attaque contre ses intérêts.

Emmanuel Macron

Dimanche, l'Élysée a fait savoir que « Quiconque s’attaquerait aux ressortissants, à l’armée, aux diplomates et aux emprises françaises verrait la France répliquer de manière immédiate et intraitable », a rapporté le journal Le Figaro.

La situation est particulièrement tendue au cœur de la capitale nigérienne, Niamey, où des milliers de manifestants se sont rassemblés devant l'Ambassade de France pour protester à l'encontre de la France et de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO). Scandant des slogans tels que « à bas la France ! », certains manifestants arborent même des drapeaux russes, exprimant ainsi leur mécontentement envers la force Barkhane encore présente au Niger.

Dans une déclaration préalable, la ministre des Affaires étrangères, Catherine Colonna, a souligné que le peuple nigérien avait démocratiquement élu le Président Bazoum. Elle a affirmé que sa volonté devait être respectée et que l'ordre constitutionnel devait être restauré sans délai.

Ces événements témoignent des tensions croissantes dans la région et suscitent des inquiétudes quant à la stabilité politique au Niger.

Par ailleurs, la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) a lancé un ultimatum d'une semaine aux militaires qui sont actuellement au pouvoir au Niger. Ils exigent la libération du président déchu, Mohamed Bazoum, et son rétablissement dans ses fonctions légitimes.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT