Envoyé spécial de l'ONU à Tripoli : Abdoulaye Bathily démissionne

Officiellement nommé en septembre 2022, l'envoyé spécial de l'ONU à Tripoli, Abdoulaye Bathily, 77 ans, a confirmé à Jeune Afrique avoir présenté sa démission au secrétaire général des Nations unies António Guterres ce 15 avril. Ce dernier l'a acceptée à contrecœur.

Abdoulaye Bathily

Le diplomate sénégalais, Abdoulaye Bathily, a démissionné de son poste d'Envoyé Spécial de l'ONU à Tripoli. Selon les informations de Jeune Afrique, le Secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a accepté sa démission à contrecœur.

Un an et sept mois, c'est le temps qu'Abdoulaye Bathily aura passé comme Envoyé Spécial de l'ONU à Tripoli. Nommé en septembre 2022, le Sénégalais de 77 ans a confirmé à Jeune Afrique avoir démissionné de son poste. Il était la huitième personnalité à occuper cette fonction depuis la chute de Mouammar Kadhafi, en 2011.

Selon Abdoulaye Bathily, la Libye « est devenue un terrain de jeu pour rivalités politiques et que personne ne veut que l’ONU réussisse sa mission ».

Bathily, qui occupe également le poste de chef de la Mission de soutien des Nations Unies dans ce pays d'Afrique du Nord (MANUL) depuis le 3 septembre 2022, devrait s'exprimer prochainement lors d'une conférence de presse au siège de l'ONU à New York.

Dans son dernier exposé au Conseil de sécurité, il y a peu, le responsable onusien accusait les acteurs institutionnels libyens de refuser délibérément de tenir les élections "sérieusement", en persistant à reporter le vote à une date encore à déterminer. Bathily, 77 ans, était la huitième personne à occuper ce poste depuis la chute du colonel Mouammar Kadhafi en 2011.

ADVERTISEMENT

L'homme politique et diplomate sénégalais a rapidement remplacé le Slovaque Jan Kubis, qui a à son tour démissionné en novembre 2021. A cette occasion, le poste d'envoyé spécial était resté longtemps vacant en raison de désaccords entre les membres du Conseil de sécurité du Nations Unies et par les autorités libyennes à Tripoli.

La direction "intérimaire" de la mission onusienne pourrait désormais revenir à l'Américaine Stéphanie Khoury, récemment nommée représentante spéciale adjointe aux affaires politiques pour la Libye, ou à la Canadienne Georgette Denise Gagnon, adjointe du secrétaire général résidant en Libye et coordonnatrice humanitaire. La décision appartient au secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Transports terrestres : El Malick Ndiaye corse les amendes forfaitaires

Transports terrestres : El Malick Ndiaye corse les amendes forfaitaires

Nouveau clip de Mia Guissé : Gauche & Droite, En haut en bas cartonne et crée la polémique

Nouveau clip de Mia Guissé : "Gauche & Droite", "En haut en bas" cartonne et crée la polémique

Kabrousse : un homme se pend après une dispute avec son épouse

Kabrousse : un homme se pend après une dispute avec son épouse

Tchad : le président Mahamat Deby promet d'impulser le changement

Tchad : le président Mahamat Deby promet d'impulser le changement

Aliou Cissé publie sa liste et zappe Cheikhou Kouyaté

Aliou Cissé publie sa liste et zappe Cheikhou Kouyaté

Les chiffres des conflits du travail au Sénégal

Les chiffres des conflits du travail au Sénégal

Culture : 10 reines légendaires d'Afrique qui ont marqué l'histoire

Culture : 10 reines légendaires d'Afrique qui ont marqué l'histoire

Pour soigner son asthme, il fume du chanvre indien et finit en prison !

Pour soigner son asthme, il fume du chanvre indien et finit en prison !

Escroquerie : une commerçante emprunte de l’argent au nom de 24 personnes à leur insu

Escroquerie : une commerçante emprunte de l’argent au nom de 24 personnes à leur insu

ADVERTISEMENT