Guinée, les pas du Colonel Doumbouya [Opinion du Contributeur]

Au Sénégal le président Macky a dit sa détermination de bien étudier le rapport de la Cour des comptes dernièrement publié.

Le colonel Mamady Doumbouya, le 30 novembre  2021 à Conakry

Le 31 décembre dernier, il a réaffirmé cette position après avoir demandé à son Premier ministre de bien diligenter ce dossier qui met tout un pays en émoi. Une double sortie qui montre que les choses sont prises au sérieux. Mais les tentatives de justifications souvent maladroites, de ministres et autres responsables du régime laissent penser à une volonté de mettre le coude sur des affaires scabreuses.

Ce qui serait en quelque sorte une continuation d’une méthode qui a fait des heureux du côté des bandits à col blanc qui pillent nos deniers publics le plus tranquillement possible. C’est d’autant plus préoccupant que nombre d’entre eux ont obtenu une « prime à la bêtise » avec des nominations à des niveaux supérieurs.

En Guinée, le Colonel Mamadou Doumbouya ne joue pas. « Je n’ai pas d’amis ou de famille face à la corruption et le détournement de deniers publics. Et comme je vous avais promis, ma main ne tremblera pas », a réaffirmé ce dirigeant dans son discours du nouvel an. Il a aussi tenu à rassurer l’opinion nationale et internationale que « ni moi, ni les membres du Comité National du Rassemblement pour le Développement, ni les membres du conseil national de la transition et encore moins les membres du gouvernement ne seront candidats aux futures élections ».

« De façon très claire, cela veut dire que nous ne sommes candidats à rien. Cette période de transition sera mise à profit pour mettre en place des institutions fortes qui résisteront à la tentation des hommes dont l’aboutissement sera l’organisation d’élections libres, crédibles, transparentes, inclusives et acceptées par toutes les parties prenantes ». Ça rassure !

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT