L’Afrique du Sud prévoit un exercice naval avec la Chine et la Russie en février

En février, des exercices militaires conjoints regrouperont les marines russe et chinoise au large des côtes sud-africaines, ont annoncé les autorités locales. Cette mesure confirme le rapprochement de plus en plus prononcé entre ces trois pays dans un contexte de guerre russo-ukrainienne.

La flotte chinoise s'apprête à prendre part à l'exercice naval conjoint avec la Russie dans la mer du Japon, le 5 juillet 2013. PHOTO : LA PRESSE CANADIENNE

L'armée sud-africaine dans un communiqué que « L'Afrique du Sud va accueillir la marine chinoise et celle de la Fédération de Russie lors d'un exercice maritime multilatéral entre le 17 et 27 février ».

Ces manœuvres communes se dérouleront au large de Durban, plus grand port d'Afrique australe, et de Richards Bay quelque 180 km plus au nord. Ils mettront en présence plus de 350 militaires sud-africains « provenant de plusieurs services et divisions » aux côtés de « leurs homologues russes et chinois dans le but de partager des compétences et des connaissances opérationnelles », précise la même source.

Selon le communiqué, ces exercices entrent dans le cadre du renforcement de l’axe Johannesburg-Moscou-Pékin.

« Afin de renforcer les relations déjà florissantes entre l'Afrique du Sud, la Russie et la Chine. (…) Ce sera la deuxième fois qu'un tel exercice se déroule en présence des trois forces navales, le premier ayant eu lieu en novembre 2019 au Cap, en Afrique du Sud », rappelle l'armée.

ADVERTISEMENT

Le principal parti d'opposition sud-africain, l'Alliance démocratique, a critiqué la tenue de ces manœuvres. Elle estime que l'accueil des navires de guerre russes montre que le Congrès national africain (ANC) a choisi son camp.

« Alors que notre gouvernement a prétendu être neutre, ce n'est qu'un autre des nombreux incidents où l'ANC a clairement exposé son favoritisme envers la Russie et n'a rien fait d'autre que de montrer et prouver le manque de neutralité du gouvernement dans cette affaire », a déclaré Kobus Marais, député et porte-parole de la défense de l'Alliance démocratique sud-africaine.

Pour rappel, depuis le début de l'invasion russe en Ukraine le 24 février, l'Afrique du Sud a toujours adopté une position neutre. Elle a refusé de condamner Moscou, contrairement au camp occidental.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Médias : Diagna Ndiaye réclame 500 millions F CFA à Jeune Afrique

Médias : Diagna Ndiaye réclame 500 millions F CFA à Jeune Afrique

Tabaski : Pour acheter une perruque, elle vole les bijoux en or de sa mère

Tabaski : Pour acheter une perruque, elle vole les bijoux en or de sa mère

Dette fiscale des médias : RSF appelle à la réforme des aides publiques

Dette fiscale des médias : RSF appelle à la réforme des aides publiques

Ligue 1 : Lamine Camara désigné pépite de la saison

Ligue 1 : Lamine Camara désigné "pépite de la saison"

Sucre, riz, huile, pain... : voici les nouveaux prix !

Sucre, riz, huile, pain... : voici les nouveaux prix !

Le nombre de déplacés de force dans le monde atteint le chiffre record

Le nombre de déplacés de force dans le monde atteint le chiffre record

Jeune tué à Modène : deux autres suspects arrêtés !

Jeune tué à Modène : deux autres suspects arrêtés !

Economie : une bonne nouvelle de la Banque mondiale pour  Diomaye

Economie : une bonne nouvelle de la Banque mondiale pour Diomaye

Touba : présumé viol sur une fille de 9 ans, Y. S placé sous mandat de dépôt

Touba : présumé viol sur une fille de 9 ans, Y. S placé sous mandat de dépôt

ADVERTISEMENT