Le chef de l’Etat Islamique au Grand Sahara est mort

Le président français a annoncé la mort du chef de l'EI, "neutralisé" par les forces françaises.

Chef EI

Le chef de l’Etat Islamique dans le Grand Sahara, qui était recherché pour des attaques meurtrières contre des soldats américains et des travailleurs humanitaires étrangers, a été tué lors d’une opération menée par les troupes françaises.

Adnan Abu Walid al-Sahraoui a été « neutralisé par les forces françaises », a tweeté le président Emmanuel Macron.

« C’est un autre succès majeur dans notre lutte contre les groupes terroristes au Sahel », a déclaré Macron, sans donner le lieu ni les détails de l’opération.

La ministre de la Défense, Florence Parly, a déclaré que les Sahraouis étaient morts à la suite d’une frappe de la force française Barkhane, qui combat les djihadistes au Sahel.

Le chef djihadiste était à l’origine du meurtre de travailleurs humanitaires français en 2020 et était également recherché par les États-Unis pour une attaque meurtrière de 2017 contre les troupes américaines au Niger.

ADVERTISEMENT

Sahraoui a formé en 2015 ISIS dans le Grand Sahara (ISGS), qui est responsable de la plupart des attaques djihadistes au Mali, au Niger et au Burkina Faso.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT