Maroc : près de 200 migrants interceptés au large du littoral atlantique

La marine marocaine a intercepté mardi 190 migrants, originaires d'Afrique subsaharienne, à bord d'embarcations de fortune entre les côtes de Tan Tan, au sud du Maroc, et Dakhla, au Sahara occidental, selon une source militaire.

Des migrants secourus par la Marine royale marocaine

"Des unités de la marine royale et des éléments chargés de la surveillance du littoral ont intercepté, mardi, dans les eaux territoriales sud entre Tan Tan et Dakhla, des embarcations de fortune ayant à bord un total de 190 candidats à la migration irrégulière dont 11 femmes, tous Subsahariens", a indiqué la source militaire à l'agence MAP.

Les migrants interceptés "ont été acheminées sains et saufs vers les ports nationaux les plus proches, après avoir reçu les soins nécessaires, avant d'être remises à la gendarmerie royale pour les procédures administratives d'usage", ajoute-t-elle.

Cette opération porte à au moins 518 le nombre de candidats à l'émigration irrégulière originaires d'Afrique subsaharienne ramenés sur les côtes marocaines depuis le 8 août, selon un bilan de l'AFP établi à partir de sources militaires marocaines.

La route migratoire des Canaries, porte d'entrée vers l'Europe dans l'océan Atlantique, connaît ces dernières semaines un regain d'activités, notamment depuis les côtes du Maroc et du territoire disputé du Sahara occidental. Les autorités marocaines affirment avoir déjoué 26 000 tentatives d'émigration irrégulière durant les cinq premiers mois de l'année 2023.

ADVERTISEMENT

Des ONG font régulièrement état de naufrages meurtriers - dont les bilans non officiels se chiffrent selon elles en dizaines, sinon en centaines de morts - dans les eaux marocaines, espagnoles ou internationales.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT