Du nouveau dans l’affaire des 750 kg de drogue saisis au large de Dakar

Rebondissement dans l'affaire des 750 kg de cocaïne saisis en haute mer au large de Dakar, le 31 octobre 2019 par la Marine nationale.

Navire transportant de la drogue intercepté à Dakar

L’Ocrtis a déposé les résultats de la commission rogatoire, sur instruction du magistrat instructeur en charge de l’enquête. En clair, le Doyen des juges intérimaire a transmis les résultats de la délégation judiciaire au parquet. Le procureur qui a encore 15 jours pour donner son avis, ne s’est pas encore toujours prononcé. Des réquisitions ont été adressées aux banques aux fins d'identifier tout compte ouvert aux noms des inculpés, et le cas échéant de procéder au gel des mouvements ou débit, identifier les biens immobiliers leur appartenant, identifier tous véhicules immatriculés à leurs noms et placés sous-main de justice tous les biens appartenant aux inculpés. Lesquels sont poursuivis pour association de malfaiteurs, blanchiment de capitaux, trafic international de drogue, contrebande de drogue, contrebande en bande organisée et complicité de trafic international de drogue.

COMMENT EST TOMBÉ LE CERVEAU DE L'AFFAIRE ?

Le présumé cerveau de l’affaire des 750 kg de cocaïne saisie par la marine nationale a été identifié sous le sobriquet de "Boss" par les membres du milieu interlope. Son nom : Patrick Geisink. Il est le propriétaire du bateau «Adacious» dans lequel la drogue a été saisie, mais aussi d’un autre navire «Loms52» qui a servi au transbordement de la marchandise, informe Libération.

Les services sénégalais ont aussi pu établir que «Boss» a séjourné, à deux reprises, au Radisson de Diamniadio, les 20 avril et 15 octobre 2019, avant d’être «tracé» au poste frontalier de Karang d’où il a, en toute vraisemblance, rejoint la Gambie. Justement c’est grâce aux services gambiens que le Sénégal a pu récolter ces précieux renseignements. En effet, le 6 février dernier, l’Agence gambienne spécialisée dans la lutte contre la drogue, la «Dleag», a remis à l’Ocrtis deux suspects : un Belge du nom de Francis Désiré C. Symoens et un Marocain appelé Abdellah Lamrabet. Ces derniers, placés sous mandat de dépôt par le Doyen des juges de Dakar cette semaine, ont été arrêtés en Gambie et le bateau à bord duquel ils se trouvaient, «Loms52 », arraisonné.

En effet, le 8 octobre 2019, la Dea américaine a saisi la Dleag à propos d’images satellites capturées par le Marine analysis and operation center, basé à Lisbonne, attestant de la présence d’un bateau à Lamin Lodge, un port situé sur la côte gambienne. Les investigations de la Dleag ont révélé que le bateau est arrivé en Gambie avec deux membres d’équipage dont Sean Chapman. Son propriétaire, Patrick Geisink, qui logeait alors à l’hôtel Seaview, y faisait des va-et-vient incessants avant de quitter la Gambie, laissant sur place Sean Chapman. Le 31 octobre 2019, le bateau, qui se trouve être «Adacious», a quitté Lamin lodge. Une quantité de 750 kilogrammes de cocaïne a été saisie à son bord, le même jour, par la Guardia civile espagnole et la Marine sénégalaise.

Cinq membres de l’équipage, dont Sean Chapman, seront arrêtés. Mieux, rapporte encore Libération, des images satellites ont confirmé que le bateau «Adacious » a eu un contact en mer, avoir quitté la Gambie, avec «LOms52» qui venait de Suriman. Après avoir transbordé la drogue dans l’«Adacious», «Loms52» s’est dirigé vers les côtes gambiennes. Les deux membres d’équipage (Francis Désiré C. Symoens et Abdellah Lamrabet) seront, à leur tour, arrêtés. Les prélèvements effectués sur «LOms52» ont révélé des traces de cocaïne. Les deux suspects, remis au Sénégal, jurent n’être que des exécutants dans cette affaire rocambolesque qui vient d’ailleurs de connaître un autre rebondissement aux Pays-Bas avec l’arrestation du nommé Abderrahman Jermouni, proche de Patrick Geisink dit «Boss», traqué par tous les services anti-drogue de la sous-région.

REJOIGNEZ LA COMMUNAUTÉ PULSE!

Autoriser les notifications dans les paramètres du navigateur

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Quiz : quelles célébrités se cachent derrière ces photos ?

Quiz : quelles célébrités se cachent derrière ces photos ?

Assomption : pourquoi le lundi 16 août n'est pas un jour férié

Assomption : pourquoi le lundi 16 août n'est pas un jour férié

Hausse des prix: la taxe sur le sucre temporairement suspendue [document]

Hausse des prix: la taxe sur le sucre temporairement suspendue [document]

Voyages et loisirs

Sacré-Cœur : Voici comment le docteur Falla Paye a tué ses enfants

Sacré-Cœur : Voici comment le docteur Falla Paye a tué ses enfants

Bocar Samba Dièye sort vainqueur de son bras de fer contre la CBAO

Bocar Samba Dièye sort vainqueur de son bras de fer contre la CBAO

Keur Mbaye Fall: Un humanitaire français violait des mineurs défavorisés

Keur Mbaye Fall: Un humanitaire français violait des mineurs défavorisés

Magistrature : Un grand chamboulement en vue

Magistrature : Un grand chamboulement en vue

Dérives audiovisuelles : Jamra porte plainte contre Cirque noir

Dérives audiovisuelles : Jamra porte plainte contre "Cirque noir"