Kaffrine : un vent violent emporte une trentaine de concessions

Un vent violent accompagné de pluie peu importante s’est abattu dans la circonscription de Ribot Escale à Kaffrine occasionnant des dégâts importants.

Vente violent

Les populations, malgré leur pragmatisme, sont restées impuissantes face à la furie du vent. Une délégation de la mairie en compagnie du sous-préfet de Lour Escale était en tournée dans les villages touchés par le sinistre.

Les dégâts se comptent aussi bien dans les maisons que dans les édifices publics. En effet au village de Touba bogo, dans le domicile du chef de village Ibrahima Poumane, le mur de la clôture est tombé sur son troupeau et environ une vingtaine de bétail sont morts. De l’autre côté à Darou Khoudoss dans le domicile d’Arona KA, la toiture de sa maison s’est envolée. Même constat à Petel khamadi, où le mur de clôture de l’école primaire n’a pas pu résister au vent.

Après la pluie le beau temps dit-on. Mais cet adage n’a pas vu le jour dans la commune de Ribot Escale. Car plus de 30 concessions sont ainsi terrassées ou affaissées par ce vent et des bétails décimés. De mémoire d’homme, les habitants de cette zone disent ne jamais se rappeler un tel sinistre.

Des témoins soulignent que le vent n’a soufflé que pendant deux petites minutes. Mais que les conséquences sont énormes et incalculables. Des arbres, des cases, bâtiments et même les bêtes ont souffert de ce sale temps. Deux personnes sont blessées. Et avec l’installation de l’hivernage, les greniers se sont presque vidés, la paille pour les toits des cases est un casse-tête chinois. Les populations sinistrées tendent la main à l’Etat pour un soutien conséquence et urgent.

ADVERTISEMENT

Des maisons effondrées, en passant par des toits emportés par le vent, jusqu’au blessés, c’est le triste constat fait sur le terrain, lors de la visite de la délégation des autorités administratives et locales. Et c’est pourquoi, continue Monsieur le maire, « sous peu et de manière très prompte, le concours de la mairie leur sera apporté, si minime soit-il. Dès le retour du maire, ordonnateur de dépenses, la réaction de la mairie ne se fera pas attendre», rassure-t-il.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Macky Sall persiste et signe : 'le 2 avril, c'est fini pour moi'

Macky Sall persiste et signe : 'le 2 avril, c'est fini pour moi'

CCIAD : suivez en direct le dialogue national

CCIAD : suivez en direct le dialogue national

Le témoignage poignant du détenu (politique) 'Cheikh Bi'

Le témoignage poignant du détenu (politique) 'Cheikh Bi'

Nécrologie: Prince Fadiga, le jeune 'marié' à 16 ans n'est plus

Nécrologie: Prince Fadiga, le jeune 'marié' à 16 ans n'est plus

'Dimanche non électoral' : ce qu'ont déposé les 16 candidats au C.C

'Dimanche non électoral' : ce qu'ont déposé les 16 candidats au C.C

Nigeria : l'armée nigériane dément une tentative de coup d'Etat contre le président Bola Tinubu

Nigeria : l'armée nigériane dément une tentative de coup d'Etat contre le président Bola Tinubu

Un bébé se fait 'décapiter' sous les yeux de son père

Un bébé se fait 'décapiter' sous les yeux de son père

Dialogue : Idrissa Seck (aussi) décline l'invitation de Macky Sall

Dialogue : Idrissa Seck (aussi) décline l'invitation de Macky Sall

Angleterre : un migrant sénégalais condamné à 9 ans

Angleterre : un migrant sénégalais condamné à 9 ans

ADVERTISEMENT