Le bassin de rétention de la zone de captage réhabilité pour 16 milliards FCFA en 2023

Le budget de l'Etat du Sénégal pour l'exercice 2023 prévoit une enveloppe de 16 milliards de francs CFA pour la reprise des travaux du bassin de la zone de captage, à Dakar, a annoncé, lundi, le directeur général de l’Office national de l’assainissement du Sénégal (ONAS), à Dakar, Mamadou Mamour Diallo.

Zone de captage

Les autorités publiques ont décidé « d'inclure dans le budget de 2023 un montant de 16 milliards francs CFA destinés notamment à reprendre carrément le bassin de la zone de captage par excavation déjà du bassin, le rehaussement du mur mais également le renforcement de la capacité de pompage de la station ainsi que des équipements et des aménagements tout autour du bassin », a-t-il annoncé.

Le DG de l’ONAS s’entretenait avec les journalistes, lundi, en marge d’une visite technique de certains sites d'évacuation des eaux, dont le bassin de rétention de la zone de captage.

Selon Mamour Diallo, les travaux de ce bassin de rétention vont contribuer à réduire les risques d’inondation dans les zones concernées.

« Il est clair qu’un tel investissement aura pour effet de réduire drastiquement les inondations dans ces quartiers-là, notamment Grand-Yoff, Liberté, Patte d’Oie », a-t-il affirmé.

ADVERTISEMENT

Le bassin de la zone de captage, construite en 2005, avait principalement pour vocation de recueillir les eaux pluviales venant de quartiers de Dakar tels que Bourguiba, la Patte d’Oie et de Grand-Yoff, par le biais d’un système de pompage des eaux pour les drainer vers la mer.

Les travaux de réfection de ce bassin de rétention vont démarrer bientôt afin que l'infrastructure soit livrée « avant l’hivernage 2023 », a indiqué Mamour Diallo.

« Le Premier ministre l’a également répété lors de sa déclaration de politique générale. Donc aujourd’hui, l'ONAS, en tant que bras technique, a décidé de prendre en charge cette question-là, en relation avec toutes les autorités compétentes, pour que le travail puisse démarrer dans les meilleurs délais et être livré avant l'hivernage 2023 ».

L’ONAS est placé sous la tutelle technique du ministère de l’Eau et de l’Assainissement.

Avec APS - CGD/LBD/BK

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Violences conjugales : le quotidien traumatisant des victimes (reportage)

Violences conjugales : le quotidien traumatisant des victimes (reportage)

Burkina Faso : « 170 personnes exécutées » dans des attaques de villages !

Burkina Faso : « 170 personnes exécutées » dans des attaques de villages !

Médina Yoro Foula : un enfant de deux ans périt dans un incendie, les récoltes consumées

Médina Yoro Foula : un enfant de deux ans périt dans un incendie, les récoltes consumées

Clédor Sène dément Farba Ngom

Clédor Sène dément Farba Ngom

Représentativité syndicale : Samba Sy refuse d’exécuter la décision de la Cour suprême

Représentativité syndicale : Samba Sy refuse d’exécuter la décision de la Cour suprême

Présidentielle après le 2 avril : l'UE met en garde Macky Sall

Présidentielle après le 2 avril : l'UE met en garde Macky Sall

La raison surprenante qui nous oblige à faire pipi toutes les nuits

La raison surprenante qui nous oblige à faire pipi toutes les nuits

Trafic aérien : les chiffres de l'OACI

Trafic aérien : les chiffres de l'OACI

Genre : vers la création d’un Conseil national des femmes !

Genre : vers la création d’un Conseil national des femmes !

ADVERTISEMENT