Saint-Louis : une fausse magistrate arrêtée, après dix ans de service

Y. Mbaye qui se faisait passer pour une magistrate a été démasquée après dix ans de service à la maison d'arrêt et correctionnelle de Saint-Louis.

magistrate

Y. Mbaye est dans l’usurpation de titre depuis dix ans. Son mode opératoire était rôdé : elle profitait de la détresse de familles de détenus pour leur promettre la libération de leurs parents incarcérés contre des sommes d’argent qui pouvaient atteindre 600 000 francs CFA. Elle a été perdue par les dossiers de N. Ngom, O. K. Dia et A. Seck dont les frères et fils sont incarcérés pour viol à la MAC de Saint-Louis.

Le premier avait contacté Y. Mbaye pour son frère qui croupit depuis ans en prison. La fausse juge lui demande 600 000. N. Ngom marchande et finit par s’entendre avec la mise en cause pour 350 000. Le délai pour faire sortir le détenu concerné de prison : six jours.

O. K. Dia, elle, se rend plusieurs fois par semaine à la MAC de Saint-Louis pour voir son fils. Elle entend parler des «états de service» de Y. Mbaye. Elle prend langue avec cette dernière et accepte de verser les 200 000 demandés. La fausse magistrate fixe encore un délai de quelques jours. Jurant que durant ce laps de temps, le fils de O. K. Dia sera jugé et libéré.

A. Seck, elle, avait contacté par Whatsapp Y. Mbaye pour les dossiers de son frère, P. O. Seck, et du codétenu de ce dernier nommé B. Founé. Ces deux pensionnaires de la MAC de Saint-Louis sont incarcérés depuis deux ans. La fausse juge demande 600 000 pour les deux dossiers. L’accord est conclu.

A. Seck mobilise 250 000 pour son frère et récupère 350 000 de la famille de B. Founé pour compléter la somme. Des mois passent, rien ne bouge. A. Seck s’en ouvre à un greffier, qui lui suggère de porter plainte. Ce qu’elle fit.

À cette plainte s’ajoute celle de O. K. Dia, qui n’a pas obtenu la libération de son fils malgré les 200 000 versés. Y. Mbaye est arrêté. Elle a été jugée en flagrants délits pour usurpation de fonction et escroquerie.

À la barre, la mise en cause a tenté de nier les faits, affirmant qu’elle cherchait toujours à aider des familles en détresse sans se faire passer pour une juge ni demander de l’argent. Malheureusement pour elle, elle a été perdue par les messages audios qu’elle échangeait avec ses clients.

Reconnue coupable, Y. Mbaye a été condamnée à cinq ans de prison ferme, précise le journal.

Recevez nos Top Stories dans votre boîte de réception

Bienvenue dans la communauté Pulse! Nous vous enverrons sur une base quotidienne les dernières nouvelles sur l'actualité le divertissement et plus encore. Ne ratez rien! Rejoignez-nous sur toutes nos autres chaînes - Restons connectés!

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Mondial 2022 : la Pologne bat l’Arabie Saoudite [2-0], Lewandowski se libère

Mondial 2022 : la Pologne bat l’Arabie Saoudite [2-0], Lewandowski se libère

Qatar 2022 : les Bleus visent les 8es, Messi au pied du mur !

Qatar 2022 : les Bleus visent les 8es, Messi au pied du mur !

Sénégal vs Equateur : même blessé, Enner Valencia veut jouer

Sénégal vs Equateur : même blessé, Enner Valencia veut jouer

Amdy Mignon victime d'arnaque

Amdy "Mignon" victime d'arnaque

Sénégal : 1160 agents fictifs ont perçu indûment 5 milliards FCFA

Sénégal : 1160 agents fictifs ont perçu indûment 5 milliards FCFA

Niveau d'industrialisation : le Sénégal progresse de cinq places

Niveau d'industrialisation : le Sénégal progresse de cinq places

Faux passeports diplomatiques : un an ferme pour les gendarmes

Faux passeports diplomatiques : un an ferme pour les gendarmes

Sanctions contre le Mali, la Guinée et le Burkina : la Cedeao rétropédale

Sanctions contre le Mali, la Guinée et le Burkina : la Cedeao rétropédale

Tanière : Iliman Ndiaye réussit son baptême de feu

Tanière : Iliman Ndiaye réussit son baptême de feu