Mauritanie : l'ex-président Aziz et Cie auraient détourné 41 milliards d'ouguiyas

Le dossier déposé sur la table du procureur

Les procès-verbaux de l’enquête préliminaire concernant l’ancien président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz, deux anciens Premiers ministres, une bonne dizaine d’anciens membres du gouvernement, des hauts fonctionnaires et des hommes d’affaires ont été transmis au parquet de la République de Nouakchott-Ouest.

L’information la plus importante porte sur les montants déjà immobilisés estimés à sommairement, à plus de 41 milliards d’anciens ouguiyas (1,145 milliard USD) dont plus de 29 milliards revenant à «l’un des suspects ; 9 milliards à un autre suspect qui est le beau-fils du premier et environ 2,7 milliards avec un ancien directeur général d’une société nationale.» L’allusion est on ne peut plus claire à l’ancien président Aziz, à son beau-fils, Ould Msabou, et à El Merkhi, «l’ami de l’ancien chef de l’Etat» qui a passé quelques années à la tête de la société nationale d’électricité (Somelec) qui accapareraient, à eux seuls, 40,7 des 41 milliards déjà immobilisés !

REJOIGNEZ LA COMMUNAUTÉ PULSE!

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn