A quoi joue donc Madiambal DIAGNE ? (Amadou Tidiane Wone)

A quoi joue donc Madiambal DIAGNE ?

Madiambal Diagne

D’ailleurs, je n’ai jamais pu lire jusqu’à la fin l’une des nombreuses chroniques qu’il commet, régulièrement, dans son journal. Tant ses lignes relèvent de la vendetta épistolaire, au gré de ses intérêts personnels, et surtout économiques et financiers. Si ce ne sont des commanditaires occultes qui lui passent des contrats sur telle ou telle personnalité pour éviter de se tacher les mains.

Aux pages 168 et 169, Madiambal Diagne rend compte d’une scène invraisemblable à laquelle il aurait assisté lors de la cérémonie de levée du corps du Professeur Hamidou DIA à l’hôpital principal il y’a 5 ans… Déjà !

Madiambal DIAGNE écrit : « …L’ancien ministre de la Culture du Président WADE, Amadou Tidiane WONE, prend la parole, dit-il, au nom de la famille maternelle du défunt. Il a un mot pour tout le monde, sauf pour le président de la République présent, qui « pleure » son proche collaborateur. Tout le monde est gêné par le geste, au point que le discret et on ne peut plus pudique, notre ami commun, Mamadou Ly, ne peut se retenir de lui faire la remarque quand Amadou Tidiane WONE vient se tenir à nos côtés après son allocution. Baba Wone murmure qu’il est désolé et confesse simplement avoir oublié la présence du Chef de l’État… ».

Mensonge. Calomnie. Intention délibérée de nuire. Tel est le cocktail détonnant de ce paragraphe qui m’est consacré dans le livre, puisqu’on ne peut l’appeler autrement, de Madiambal Diagne !

Rien que dans la vidéo d’une minute disponible sur YouTube, et dont je partage le lien ci-dessous, il est loisible de m’entendre, m’adressant au Président de la République Macky Sall. Dès l’entame de mon propos, dont je viens de recueillir l’audio en entier, j’avais présenté mes sincères condoléances, au Chef de l’Etat et à toute la nation sénégalaise, au nom de la famille et sur ordre de notre patriarche Cheikh Hamidou Kane, Écrivain et Ancien Ministre.

ADVERTISEMENT

Si j’avais mal assumé la tâche qu’il m’avait confiée, mon père Cheikh Hamidou KANE dispose, sur moi de toute l’autorité nécessaire pour me rappeler à l’ordre. Ce qui n’a pas été le cas à ce jour. Bien au contraire, dans la forte émotion de ce jour, je n’ai entendu que des félicitations et des témoignages d’affection et de solidarité. Venant de personnes autrement plus chères à mes yeux que Madiambal et ses opinions.

Pour dire le tout : Hamidou DIA était mon ami, mon neveu, mon Grand-frère, mon mentor en écriture, mon Camarade de lutte dans la clandestinité… Je n’aurais, pour rien au monde, gâché « son jour »… Et c’est pour lui que j’ai décidé d’interpeller publiquement Madiambal DIAGNE, à défaut d’avoir eu des excuses entre nous par des messages WhatsApp dont je publie les textes ci-après.

Cela dit, la seule question que je pose à Madiambal Diagne à qui je n’ai serré la main de toute ma vie, qu’une seule fois à l’occasion de sa venue pour présenter ses condoléances à ma belle-famille, c’est de lui demander :

· Ne l’ayant vu physiquement pas plus de 4 fois que je peux rappeler de manière précise, rien ne nous lie.

· Nous ne fréquentons ni les mêmes milieux ni les mêmes personnes.

· Pourquoi donc cherche-t-il à me nuire jusqu’à ce niveau sordide de mensonges ?

En attendant une réponse précise et circonstanciée de Madiambal Diagne à cette question simple, je partage avec l’opinion publique sénégalaise les messages échangés avec lui. L’incident aurait pu être clos entre nous. Mais il a choisi la confrontation. Eh bien il l’aura et qu’Allah nous départage !

Mon message à Madiambal DIAGNE via WhatsApp :

« Bonjour M. Diagne,

On m’a transmis hier un extrait de votre dernier livre où vous me mettez en cause dans des circonstances non conformes à la vérité.

Merci de visionner la vidéo qui va suivre. Vos écrits y sont démentis. Sans appel.

J’espère que vous saurez en tirer les conséquences éthiques et déontologiques en vous excusant publiquement d’avoir rapporté des « faits » inexistants me concernant.

Dans l’attente de votre retour sur la question ».

Amadou Tidiane WONE

La réponse de Madiambal DIAGNE :

« Franchement ta mauvaise foi est sidérante. Le minimum aurait été de le saluer dans ton allocution et tu ne l’as pas fait encore moins lui présenter des condoléances. Lui a eu l’élégance de le faire à ton endroit. Et ton ami Mamadou Ly et patent comme d’autres ont été choqués et Ly t a fait la remarque ».

Ma réponse à la réponse de Madiambal DIAGNE :

« Merci pour ce retour. Je vois que vous persistez dans l’erreur.

Mamadou Ly est mon neveu. Je viens de lui parler. Rien ni personne ne peut altérer nos relations familiales qui relèvent du sacré. Ne perdez donc pas votre temps !

Au demeurant, et pour vous rassurer, je ne suis même pas ému par votre comportement. Je voulais juste m’assurer que vous pourriez vous excuser après m’avoir, indûment, attaqué sur un détail fabriqué de toutes pièces. Ce qui aurait clos l’incident…

La vie continue ! »

Amadou Tidiane WONE

Madiambal aurait, dans son livre, voulu faire l’étalage de sa proximité avec le Président Macky SALL. Dans cet exercice périlleux, il raconte tout et n’importe quoi. Sur tout et rien. Cela fait de lui une personne dangereuse à fréquenter et à qui il ne faudrait jamais se fier dans des conversations privées. En effet, il balance tout. Vrai ou faux, il n’en a cure ! J’espère que toutes les personnes mises en cause dans ce livre se donneront les moyens de mettre un holà à de tels agissements.

Notre pays a un grand besoin de restaurer l’autorité de l’État. Cela commence par confier les rênes du Pouvoir à des personnes capables de porter ce lourd fardeau. Tenue. Retenue. Pudeur.

Les élections qui viennent nous offrent une opportunité à saisir pour commencer ce vaste chantier ! Ne jouons pas l’avenir de nos enfants à la roulette russe…

Na ñu jog ngir Sénégal !

Amadou Tidiane WONE

Ancien ministre de la Culture du Sénégal, ancien ambassadeur, écrivain et panafricaniste.

Clause de non-responsabilité : les points de vue exprimés par l'auteur ne reflètent pas nécessairement les opinions, les points de vue et la ligne éditoriale de Pulse Sénégal.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Nouveau dialogue : 16 candidats déchirent l'invitation de Macky

Nouveau dialogue : 16 candidats déchirent l'invitation de Macky

Dr Bousso : « Le président de la République a fait un hors sujet »

Dr Bousso : « Le président de la République a fait un hors sujet »

Le Sutelec menace de plonger le pays dans le noir

Le Sutelec menace de plonger le pays dans le noir

Le peuple Suri : 6 choses intéressantes que vous ne saviez pas sur cette tribu (Découverte)

Le peuple Suri : 6 choses intéressantes que vous ne saviez pas sur cette tribu (Découverte)

Ndiassane se dote d'un centre de santé

Ndiassane se dote d'un centre de santé

Les Kenyans rendent un dernier hommage à Kelvin Kiptum au stade d'Iten

Les Kenyans rendent un dernier hommage à Kelvin Kiptum au stade d'Iten

Ligue Europa : le tirage complet des huitièmes de finale

Ligue Europa : le tirage complet des huitièmes de finale

Suspension de Krépin Diatta : la FSF saisit la FIFA

Suspension de Krépin Diatta : la FSF saisit la FIFA

Emprisonnement de Ngagne Demba Touré: Juan Branco charge les greffiers

Emprisonnement de Ngagne Demba Touré: Juan Branco charge les greffiers

ADVERTISEMENT