Affaire Juan Branco : le maire de Sangalkam envoyé en prison

C’est la case prison pour le maire de Sangalkam, Alpha Bocar Khouma dit Pape Sow.

Maire de Sangalkam

Après quatre retours de Parquet, l’édile a finalement été inculpé hier par le juge d’instruction du 2ème Cabinet du Tribunal de grande instance hors classe de Dakar, Mamadou Seck, pour «association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste, actes ou manœuvres de nature à compromettre la sécurité publique».

Arrêté dans la nuit du jeudi 3 au vendredi 4 août à son domicile à Keur Ndiaye Lô, M. Khouma avait été déféré à la Section de recherches de la Gendarmerie nationale, sise à Colobane, ce lundi. Le juge d’instruction a, finalement, décidé de le placer sous mandat de dépôt à l’issue de leur face-à-face, ce vendredi, indique Le Quotidien.

Le maire de Sangalkam en est, donc, sorti avec plus de dommages que l’avocat franco-espagnol Juan Branco qu’il aurait activement aidé lors de son séjour au Sénégal. Sous le coup d’un mandat d’arrêt international émis par Dakar, Me Juan Branco avait foulé le sol sénégalais, se payant même le luxe de participer à une conférence de presse des avocats de Ousmane Sonko.

Activement recherché depuis lors, il avait réussi à semer les Forces de l’ordre. L’arrestation de Pape Sow et son interrogatoire ont fait bouger les choses et Me Branco sera finalement arrêté le samedi en terre mauritanienne. Remis aux autorités sénégalaises, l’avocat a été inculpé par le juge d’instruction de lourdes charges, mais a été placé sous contrôle judiciaire. Dakar a finalement décidé de son expulsion vers la France. Le maire de Sangalkam, quant à lui, va passer sa première nuit en prison pour son implication présumée dans cette affair

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT