Assemblée : la Macky formula et la proposition de Yewwi à Pape Diop

Le jeu des négociations s'ouvre à l'Assemblée nationale.

Assemblée nationale Sénégal

Le verdict des urnes issu des élections législatives au Sénégal rebat les cartes sur l'échiquier politique sénégalais avec une opposition qui se hisse à hauteur du pouvoir.

Benno, coalition au pouvoir n'a pas la majorité absolue (82 députés) est talonnée par l'opposition qui se retrouve au total avec 83 députés.

Et le jeu des alliances ne s'est pas fait attendre. D'après Le Quotidien, Yewwi a proposé le Perchoir à Pape Diop de Bokk Gis-Gis au titre de son ralliement.

C'est Déthié Fall, mandataire de Yewwi qui aurait transmis la proposition à Pape Diop. Mais ce dernier n'a pas encore donné de réponse définitive.

A signaler que les deux autres députés Thierno Alassane de Aar Sénégal et Pape Djibril Fall de la coalition Les Serviteurs ont déclaré publiquement qu'ils ne rejoindront pas la coalition BBY.

Au sein de la coalition BBY, de nombreuses et diverses options s’offrent au chef de l’Etat pour avoir une majorité absolue et faire voter ses réformes et autres projets de loi à l’Assemblée nationale.

La première option, qui n’est pas de moindre importance, consisterait pour le chef de l’Etat à chercher à casser la dynamique unitaire qui anime actuellement l’inter-coalition Yewwi-Wallu.

Démarcher Wallu en remettant sur la table les retrouvailles de la famille libérale, mais selon le Pds, il n'est pas question de diviser l'opposition en passant par Wallu. En effet, les libéraux exclus les retrouvailles libérales.

La deuxième option pour avoir une mainmise définitive sur la place Soweto, demeure de décrocher l’un des trois députés élus hors de l’inter-coalition. Même si ici, les marges de manœuvre du Président Macky Sall semblent trop étroites.

Puisqu’aux yeux de nombreux observateurs, négocier avec l’ex-Président du Sénat afin de lui offrir le poste stratégique de président de l’Assemblée nationale et par ricochet le rang de deuxième personnalité de l’Etat semble être l’option la plus sérieuse pour le pouvoir.

La troisième option est de débaucher des parlementaires de l’opposition. Le bémol est que cette pratique est réprouvée par les électeurs, qui viennent de l’exprimer à travers les urnes.

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Le père de Sidiki Diabaté est décédé

Le père de Sidiki Diabaté est décédé

Une autre mauvaise nouvelle pour les abonnés de Netflix

Une autre mauvaise nouvelle pour les abonnés de Netflix

La dispute avec son épouse, son fils et le meurtre

La dispute avec son épouse, son fils et le meurtre

Tamba : deux personnes, dont un policier, tuées dans un accident

Tamba : deux personnes, dont un policier, tuées dans un accident

Évacué en France, Cheikh Sadibou Diagne est finalement décédé

Évacué en France, Cheikh Sadibou Diagne est finalement décédé

La plus belle fille du Sénégal étudie les Sciences criminelles

La plus belle fille du Sénégal étudie les Sciences criminelles

Aéroports, gares, entreprises...: une panne géante de Microsoft paralyse le monde

Aéroports, gares, entreprises...: une panne géante de Microsoft paralyse le monde

Mame Gor Ngom, nouveau patron de la communication du Gouvernement

Mame Gor Ngom, nouveau patron de la communication du Gouvernement

Direction Générale des Élections: Thiendella Fall viré

Direction Générale des Élections: Thiendella Fall viré