Bamba Fall, risques et périls

Bamba Fall nommé ministre conseiller du président de la République. Le maire de la Médina n'est plus de l’opposition. C’est la première déduction faite après cette « consécration », cet honneur, « sag » en wolof, pour reprendre le mot de l’édile.

Bamba Fall nommé ministre-conseiller par le président Macky Sall

.

En 2009, il a été élu alors qu'il assurait l'intérim du maire sortant Me Birame Sassoume Diop . C’était avec Benno Siggil Senegaal sur une liste qu'il partageait avec Khalifa Sall, son leader à Dakar. En 2014, c’est en grande partie, grâce à Khalifa qu'il a été réélu. 2022 sonnait dés lors comme un test grandeur nature pour cette personnalité clivante. Yewwi Askan Wi la plus significative coalition de l’opposition n’a pas voulu faire de lui son candidat à la Médina.

Des doutes sur l’homme. Bamba prend ses responsabilités, se ligue avec Gëm sa bopp de Bougane Gueye et gagne. Le voilà qui saute à la première occasion en or pour aller à la rencontre de Macky Sall, l’embrasser et se donner à lui. La victoire des Lions à la Coupe d’Afrique des Nations de football au Cameroun a fait de lui un larron. Une simple confirmation, diraient les plus attentionnés devant les faits et gestes de ce responsable politique au verbe haut.

Car, Bamba Fall n’a cessé de montrer des signes qui poussent les observateurs à affirmer qu’il était sur la route qui mène vers le « Macky » bien avant la dernière présidentielle de 2019. N’avait-il pas assez laissé voir son penchant pour le pouvoir quand le Premier ministre de l’époque lui a rendu une visite de courtoisie pour des condoléances ? Il avait nié, attendant certainement une heure propice.

Le maire-ministre conseiller est dans la place. Ce qui donne beaucoup plus de retentissements à sa transhumance si douce, c’est le nom de la nouvelle coalition sur qui il a compté pour redevenir édile et surtout son leader Bougane Gueye accusé à tort ou à raison d’être à la solde de Macky Sall. Ce qu’il nie avec force. Mais l’accusation est tenace, les accusateurs têtus.

Aujourd’hui aussi, il a du pain sur la planche face à la nouvelle posture de Fall avec le pouvoir. Pourtant, Gueye n’est en réalité qu’un leader circonstanciel du maire de la Médina ou même un faux leader si l’on sait que leur alliance n’est qu’électorale ou relève de l’opportunisme si fréquent dans l’espace politique. Le nouvel allié de Macky assume ses incohérences, bluffe ses électeurs et semble se projeter vers l’avenir. A ses risques et périls. Qui ne risque rien…

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Le message fort de Sadio Mané après l'élimination du Sénégal

Le message fort de Sadio Mané après l'élimination du Sénégal

L'Angleterre surclasse le Sénégal et file en quarts

L'Angleterre surclasse le Sénégal et file en quarts

CdM : Mbappé envoie la France en quarts !

CdM : Mbappé envoie la France en quarts !

Le marabout de Pogba pour envouter Mbappé est un Sénégalais

Le marabout de Pogba pour "envouter" Mbappé" est un Sénégalais

Evra se moque de Suarez sur les réseaux sociaux

Evra se moque de Suarez sur les réseaux sociaux

Affaire Amy Ndiaye : les deux députés de PUR arrêtés

Affaire Amy Ndiaye : les deux députés de PUR arrêtés

Mondial 2020 : l'Albiceleste est en quarts

Mondial 2020 : l'Albiceleste est en quarts

MMA : Reug Reug a battu l’Ouzbek Jasur

MMA : Reug Reug a battu l’Ouzbek Jasur

Connexion internet : le Sénégalais utilise 3,41Go par mois

Connexion internet : le Sénégalais utilise 3,41Go par mois