Dialogue politique : Sonko a pris sa décision

L'opposant Ousmane Sonko ne participera pas au dialogue politique lancé par le président Macky Sall.

Ousmane Sonko en conférence de presse, le 19 janvier 2023

Si dialogue politique, il y a, ce ne sera pas avec le leader de Pastef. Bien qu'une partie de l'opposition dont le Parti démocratique sénégalais (Pds) et Taxawu Sénégal a marqué son adhésion en posant quelques conditions, Ousmane Sonk a décliné l'invitation de Macky Sall. Au motif que le but de ce dialogue c'est de « le liquider et l'isoler».

« C'est un appel au dialogue pour liquider et isoler Ousmane Sonko. C'est pour valider une 3e candidature anti-constitutionnelle», a dit Sonko, invitant le F24 (organisation qui recoupe plus de 60 partis politiques et mouvements de la société civile) à ne pas participer »; déclare le leader de Pastef qui faisait face à la presse, ce lundi 1er Mai 2023.

Sonko met la pression sur le F24 et Yewwi

« Nous n’accepterons jamais de subir des chantages. Nous n’allons jamais négocier avec un pistolet sur la tempe. Penser que nous allons répondre à son fameux dialogue, c’est peine perdu. C’est une question de dignité et d’honneur. Tout ce qu’il a fait c’est pour avoir une monnaie d’échange. J’ose espérer que le F24 et Yewwi Askan Wi ne vont pas accepter ces engagements politiques », a-t-il ajouté.

ADVERTISEMENT

« Pourquoi dialoguer alors que les conclusions des précédents dialogues n’ont pas encore mises en pratique », se demande-t-il. Avant de poursuivre : « Le dialogue politique de 2016 et celui dirigé par Famara Ibrahima Sagna qui nous a coûte plus d’un milliard n’a servi à rien. À chaque fois que Macky appelle au dialogue, c’est qu’il a des intérêts politiques. »

« Comment dialoguer sans régler la question préjudicielle du 3e mandat», s'interroge-t-il. Pour lui, Macky Sall veut avoir un moyen de chantage et de pression sur l’opposition. « C’est pourquoi il veut faire des concessions avec certains leaders de l’opposition. Nous ne serons jamais dans ce dealer d’un autre âge. C’est aussi pour liquider et isoler Ousmane Sonko. »

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Violences conjugales : le quotidien traumatisant des victimes (reportage)

Violences conjugales : le quotidien traumatisant des victimes (reportage)

Burkina Faso : « 170 personnes exécutées » dans des attaques de villages !

Burkina Faso : « 170 personnes exécutées » dans des attaques de villages !

Médina Yoro Foula : un enfant de deux ans périt dans un incendie, les récoltes consumées

Médina Yoro Foula : un enfant de deux ans périt dans un incendie, les récoltes consumées

Clédor Sène dément Farba Ngom

Clédor Sène dément Farba Ngom

Représentativité syndicale : Samba Sy refuse d’exécuter la décision de la Cour suprême

Représentativité syndicale : Samba Sy refuse d’exécuter la décision de la Cour suprême

Présidentielle après le 2 avril : l'UE met en garde Macky Sall

Présidentielle après le 2 avril : l'UE met en garde Macky Sall

La raison surprenante qui nous oblige à faire pipi toutes les nuits

La raison surprenante qui nous oblige à faire pipi toutes les nuits

Trafic aérien : les chiffres de l'OACI

Trafic aérien : les chiffres de l'OACI

Genre : vers la création d’un Conseil national des femmes !

Genre : vers la création d’un Conseil national des femmes !

ADVERTISEMENT