Enquête parlementaire : TAS ébruite le deal entre le PDS et l'APR

L'invalidation de la candidature de Karim Wade à la Présidentielle de février 2024 n'a pas livré tous ses secrets. Thierno Alassane Sall (TAS) a encore fait un déballage qui risque fort de froisser le pouvoir de Macky Sall.

Thierno Alassane Sall

Le leader de la République des Valeurs et non moins candidat à la présidentielle revient à la charge. Il est sorti de sa réserve pour pilonner le « Macky » et le PDS après l’annonce de la mise en place d’une commission d’enquête parlementaire sur l’élimination de Karim Meissa Wade.

Thierno Alassane Sall qualifie dans un communiqué cette démarche du PDS contre le Conseil constitutionnel et le silence de certains de ciblage et de détournement de procédure. « Les dealers sont démasqués. Au lieu de dénoncer l’attitude méprisante de Karim WADE envers les Sénégalais, qui leur a menti éhontément, des politiciens de tous bords sortent du bois pour chercher à récupérer son électorat. Admettre la corruption de la Constitution est une honte ! Dans le même temps, d’autres se murent dans un silence complice devant ces manigances à ciel ouvert », dénonce-il.

Selon lui, le président Macky Sall, son candidat Amadou Bâ et le PDS veulent décrédibiliser les institutions, en mettant en place une commission d’enquête parlementaire, pour des calculs bassement politiques : « s’emparer de l’électorat du PDS avec qui ils ont dealé dans leur dialogue faussement national ».

« Une commission parlementaire pour confondre deux magistrats, cela s’appelle du ciblage et du détournement de procédure. Il existe des mécanismes plus appropriés », précise le candidat de la République des Valeurs (RV).

TAS de demander les raisons pour lesquelles ils ont refusé de saisir le Parlement pour faire la lumière sur les 1000 milliards du fonds Covid, les faits extrêmement graves de prévarications documentés par les rapports de l’IGE et de la Cour des comptes.

ADVERTISEMENT

« Qu’ont-ils fait du rapport sur le contrat PetroTim ? Des vagues d’émeutes sanglantes, avec des dizaines de morts, ont secoué ces dernières années le pays, cela n’a nullement intéressé les groupes qui contrôlent l’Assemblée nationale. Le naufrage d’embarcations surchargées qui emportent tant de vies humaines au fond des océans n’a suscité aucun émoi», s’indigne-t-il.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Nouveau dialogue : 16 candidats déchirent l'invitation de Macky

Nouveau dialogue : 16 candidats déchirent l'invitation de Macky

Dr Bousso : « Le président de la République a fait un hors sujet »

Dr Bousso : « Le président de la République a fait un hors sujet »

Le Sutelec menace de plonger le pays dans le noir

Le Sutelec menace de plonger le pays dans le noir

Le peuple Suri : 6 choses intéressantes que vous ne saviez pas sur cette tribu (Découverte)

Le peuple Suri : 6 choses intéressantes que vous ne saviez pas sur cette tribu (Découverte)

Ndiassane se dote d'un centre de santé

Ndiassane se dote d'un centre de santé

Les Kenyans rendent un dernier hommage à Kelvin Kiptum au stade d'Iten

Les Kenyans rendent un dernier hommage à Kelvin Kiptum au stade d'Iten

Ligue Europa : le tirage complet des huitièmes de finale

Ligue Europa : le tirage complet des huitièmes de finale

Suspension de Krépin Diatta : la FSF saisit la FIFA

Suspension de Krépin Diatta : la FSF saisit la FIFA

Emprisonnement de Ngagne Demba Touré: Juan Branco charge les greffiers

Emprisonnement de Ngagne Demba Touré: Juan Branco charge les greffiers

ADVERTISEMENT