Idrissa Seck à Sonko : 'tu as commis beaucoup d’erreurs, mais tu mérites une seconde chance'

De Thiès où il se trouve pour organiser les obsèques de sa belle-mère, Idrissa Seck s'est fendu d'une lettre pour s'adresser à Ousmane Sonko, et par ricochet au peuple sénégalais.

Idrissa Seck

Le leader de Rewmi a réagi aux violentes manifestations sanglantes et meurtrières qui ont émaillé hier après la condamnation de Ousmane Sonko. S'adressant au leader de Pastef, Idrissa Seck déclare : "à mon jeune frère et/ou neveu Ousmane , ne vous laissez surtout pas enivrer par la vague de soutien de tous ces acteurs précités, qui se servent de votre leadership pour faire avancer leur propre agenda."

"Rappelez vous de nos échanges du 27 mars: ne pas confondre le temps judiciaire et le temps politique. Le pouvoir politique ne peut ni ne doit influencer le cours de la justice. En revanche le Chef de l’Etat, avec le soutien de sa majorité parlementaire, a le pouvoir, après le temps judiciaire, d’atténuer voire d’abroger ce que la justice aura décidé", ajoute-t-il.

"C’est la fonction dévolue à la grâce présidentielle et au mécanisme de l’amnistie qui permet un nouveau départ Face aux épreuves qui te frappent, je te redis mon soutien sous la forme que tu connais déjà de moi: la Vérité, pas la vile flatterie du genre « Ousmane Mou Sell Mi. Tu as commis des erreurs, beaucoup d’erreurs. Mais tu mérites une seconde chance. Ne la gaspille pas", conseille-t-il à Ousmane Sonko.

Aux jeunes, il leur conseille : "Je comprends votre colère et votre impatience de voir se matérialiser, ici et maintenant, les nobles idéaux qui habitent vos cœurs: plus de justice sociale, plus d’emplois et de revenus, plus d’alimentation, d’éducation et de santé, plus de gestion sobre et vertueuse, plus de patrie et moins de partis. Mais retenez ceci: votre Sénégal est le fruit des efforts des générations passées, qui ont fait ce qu’elles ont pu, pour vous offrir une nation plurielle mais indivisible, respectée dans le monde, pacifique et stable. A charge pour vous de le détruire ou , comme je vous y invite, de l’embellir, de l’améliorer, de le construire et de le faire davantage progresser."

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Poursuites judiciaires sur les fonds Covid : pourquoi ça coince

Poursuites judiciaires sur les fonds Covid : pourquoi ça coince

Réforme du système judiciaire : le chef de l’Etat appelle à un débat serein

Réforme du système judiciaire : le chef de l’Etat appelle à un débat serein

Journée internationale des casques bleus : trois militaires sénégalais honorés

Journée internationale des casques bleus : trois militaires sénégalais honorés

Saudi Pro League : Edouard Mendy termine la saison avec le plus de clean-sheets

Saudi Pro League : Edouard Mendy termine la saison avec le plus de clean-sheets

Culture : joie d'une mère dont le fils est nommé le plus jeune artiste au monde

Culture : joie d'une mère dont le fils est nommé le plus jeune artiste au monde

Santé : comprendre les troubles du comportement alimentaire (TCA) !

Santé : comprendre les troubles du comportement alimentaire (TCA) !

Saint-Louis : Mansour Faye dénonce deux policiers ''corrompus'' par sa fille !

Saint-Louis : Mansour Faye dénonce deux policiers ''corrompus'' par sa fille !

Mbour : il prend 6 mois ferme pour une ''diarrhée aiguë''

Mbour : il prend 6 mois ferme pour une ''diarrhée aiguë''

Goûters pour enfants à l'école : des bombes caloriques dans le cartable

Goûters pour enfants à l'école : des bombes caloriques dans le cartable

ADVERTISEMENT