Retour du PM au Sénégal : les explications d’un ex-garde des sceaux

Le chef de l’Etat a décidé d’une révision de la Constitution en vue de l’instauration du poste de Premier ministre.

Gouvernement Macky Sall

...

Mode «fast-track». Macky Sall avait lui-même utilisé cet anglicisme pour justifier la suppression du poste de Premier ministre par une volonté de contourner les retards bureaucratiques de l'administration sénégalaise. Mais selon les explications de l’ex-garde des Sceaux, Ismaila Madior Fall, le contexte a changé, d’où le retour du Pm. « D’abord du point de vue économique, on est dans un contexte de pandémie du Covid-19, il faut relancer l’économie», a-t-il justifié.

Deuxième élément de contexte politique, « on a constaté que le chef de l’Etat était au front, qu’il était au contact de tous les problèmes. Donc du point de vue politique, il y a nécessité d’améliorer un espace pour un autre acteur qui le seconde. » Et puis, ajoute-t-il, il y a un contexte international diplomatique, africain qui a changé aussi parce que le Président Macky Sall a été élu, par ses pairs, président de l’Union africaine. Et, tout cela fait que le chef de l’Etat, aujourd’hui, a besoin d’être secondé par quelqu’un dans l’Exécutif en l’occurrence d’un premier ministre », a soutenu Fall.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Libération de Sonko et Diomaye Faye : la bonne nouvelle annoncée par Macky Sall

Libération de Sonko et Diomaye Faye : la bonne nouvelle annoncée par Macky Sall

Le coup de gueule de Macky contre la presse internationale

Le coup de gueule de Macky contre la presse internationale

Macky Sall : « La liberté provisoire de Diomaye dépend de ses avocats »

Macky Sall : « La liberté provisoire de Diomaye dépend de ses avocats »

Libération de Sonko et de Bassirou : le président Macky Sall veut un climat d'apaisement

Libération de Sonko et de Bassirou : le président Macky Sall veut un climat d'apaisement

Macky Sall : 'je quitterai le pouvoir le 2 avril 2024'

Macky Sall : 'je quitterai le pouvoir le 2 avril 2024'

USA : en Alabama, les enbryons in vitro considérés comme des enfants à naître

USA : en Alabama, les enbryons in vitro considérés comme des enfants à naître

Suivez en direct l'entretien de la presse avec le Président Macky Sall

Suivez en direct l'entretien de la presse avec le Président Macky Sall

Diodio Glow Skin: la femme d'affaires livre les clés de sa réussite

Diodio Glow Skin: la femme d'affaires livre les clés de sa réussite

La journaliste Absa Hane porte plainte contre la police nationale

La journaliste Absa Hane porte plainte contre la police nationale

ADVERTISEMENT