Sonko-Adji Sarr : les acteurs, silhouettes et figurants du feuilleton 'Sweet Beauté'

Le dossier « Sweet Beauté », qui cristallise l'opinion depuis plus de 2 ans, sera jugé aujourd’hui mardi 16 Mai 2023, sauf renvoi, devant la Chambre criminelle de Dakar. Qui sont les personnes impliqués dans cette affaire pour viols ?

Affaire-Sweet-Beauté-Adji-Sarr-Ousmane-Sonko
  • Adji Raby Sarr, l'accusatrice

Elle est la protagoniste, le personnage central du feuilleton «Sweet Beauty». Âgée de 20 ans, Adji Sarr était employée au salon de massage Sweet Beauty, lieu où elle fera la connaissance du leader du Pastef-Les patriotes, Ousmane Sonko. Dans ses prestations de services, elle a reçu plusieurs fois la visite Ousmane Sonko pour des séances de massage. Ce dernier l’aurait forcée à des rapports sexuels. A la date du 2 février 2021, elle porte plainte à la Section de recherches de Colobane pour viols et menace de mort.

  • Ousmane Sonko, l'accusé
ADVERTISEMENT

Le leader de Pastef est accusé de viols et menaces de mort par Adji Sarr. Le leader du Pastef-les patriotes, Ousmane Sonko, a contesté les faits depuis l’éclatement de l’affaire en parlant de complot ourdi par le régime de Macky Sall. Néanmoins, il a été inculpé et placé sous contrôle judiciaire par le défunt Doyen des juges, Samba Sall.

  • Ndèye Khady Ndiaye, la propriétaire de Sweet Beauty

Elle est une figure importante de cette affaire de mœurs. Propriétaire du salon de massage Sweet Beauté, Ndèye Khady Ndiaye s’est impliquée dans cette affaire dès ses premières heures. Elle s’est vite rangée du côté du maire de Ziguinchor, jurant qu’il n’a jamais violé son employée Adji Sarr. D’ailleurs, elle a été installée dans la cause. Elle a été inculpée de complicité de viols et placée sous contrôle judiciaire.

  • Dr Al Fousseynou Gaye, Doc gynéco

Dr Gaye a été auditionné en tant que témoin dans l’affaire Sweet-beauty, le vendredi 29 avril 2022. Docteur Gaye a établi le rapport médical qui renseigne que Adji Sarr ne présentait aucune trace visible de violences. L’examen médical a attesté une déchirure ancienne de l’hymen.

  • Mme Tall, ancienne patronne de l’ex-masseuse

Entendue comme témoin, elle a confié au juge qu’Adji Sarr a eu à travailler chez elle notamment dans un salon sis à Liberté VI. Mme Tall a indiqué avoir remarqué, à plusieurs reprises, la présence de Sidy Ahmet Mbaye sur les lieux. Lorsqu’elle a interpellé Adji Sarr, celle-ci lui a indiqué qu’il était juste un ami.

  • Sidy Ahmed Mbaye, "le transporteur"

Sidy Ahmed Mbaye est présenté comme le "transporteur" d’Adji Sarr le soir des faits présumés. Il est le neveu du Directeur général de l’ANAMO, Maodo Malick Mbaye. Sidy Ahmet Mbaye, âgé de 29 ans, a été arrêté puis libéré dans l'affaire d'une vidéo compromettante entre Adji Sarr et Ousmane Sonko.

  • Seydina Oumar Touré, le gendarme de l’affaire Sonko

Il a mené l'enquête préliminaire de l'affaire Sweet Beauty. Il a été radié de l’armée pour s’être exprimé publiquement sur la plainte pour viol visant Ousmane Sonko. Un décret, signé de la main de Macky Sall, exclut définitivement Seydina Oumar Touré de la gendarmerie nationale. Après neuf ans passés dans l’armée, le jeune homme est sanctionné pour « faute contre l’honneur, la probité et les devoirs généraux du militaire ».

  • Baye Mbaye dit MC Niass, le marabout détenteur des audios

Le marabout de la jeune masseuse a livré à la justice des audios mouillants des personnalités de la république dans l'affaire Sweet Beauty. Des enregistrements aux relents de confessions et aux contenus explosifs. Baye Mbaye Niass a révélé une liste de personnalités et hommes religieux qui auraient profité de l’occasion pour entretenir des relations sexuelles avec elle.

  • Mamour Diallo, le "comploteur"

Mamour Diallo est accusé par Ousmane Sonko derrière l'affaire "Sweet Beauty" qu'il considère comme "un complot politique" contre lui. Dans un des audios, Adji Sarr affirme que Mamour Diallo serait à l’origine de tout en évoquant le dossier Sweet Beauty. Le docteur Alfousseyni Gaye, menacé de mort, et qui avait consulté Adji Sarr, avait confié au juge avoir reçu des appels de Mamour Diallo et de Me So qui voulaient consulter les résultats des prélèvements faits sur Adji Sarr.

  • Me Dior Diagne, une autre actrice du "complot"

Me Dior Diagne a été citée nommément par Ousmane Sonko comme l'une des "comploteurs" dans l'affaire Sweet Beauty. L’avocate a même été citée comme étant la rédactrice de la lettre-plainte de Adji Sarr.

  • Me Gabi Soh, le rédacteur de la plainte d'Adji Sarr

Avocat à la Cour, Me Pape Samba So serait également un acteur du complot ourdi contre le président de Pastef Les Patriotes. Tout comme sa collègue, il n’a jamais été entendu, malgré la demande du pool d’avocats de Ousmane Sonko allant dans ce sens.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Mbour : l’incroyable histoire du couple qui a donné naissance et baptisé sa fille en prison

Mbour : l’incroyable histoire du couple qui a donné naissance et baptisé sa fille en prison

Parfums volés : 2 ans de prison avec sursis pour Gris 2

Parfums volés : 2 ans de prison avec sursis pour Gris 2

Suspendu 4 ans, Pogba prend la parole

Suspendu 4 ans, Pogba prend la parole

'Je vais quitter TikTok: la triste annonce du comédien Boss

'Je vais quitter TikTok": la triste annonce du comédien Boss

Pawlish Mbaye sur le mariage de Guy Marius Sagna:  'c'est une stratégie de Macky Sall'

Pawlish Mbaye sur le mariage de Guy Marius Sagna: 'c'est une stratégie de Macky Sall'

Zac Mbao: un couturier arrêté avec 150 cornet de yamba

Zac Mbao: un couturier arrêté avec 150 cornet de "yamba"

Manifestations réprimées au Sénégal : la grave révélation de Al Jazeera

Manifestations réprimées au Sénégal : la grave révélation de Al Jazeera

Un candidat à la Présidentielle serait un homosexuel, l'autre un narcotrafiquant

Un candidat à la Présidentielle serait un homosexuel, l'autre un narcotrafiquant

Marché central de Mbour : des cantines consumées, 100 millions de pertes

Marché central de Mbour : des cantines consumées, 100 millions de pertes

ADVERTISEMENT