Affaire des 750 kg de cocaïne saisis au Port de Dakar : Un autre cartel tombe

Du neuf dans l’affaire des 750 kg cocaïne saisis au Port autonome de Dakar le 31 octobre 2019.

Abdoulaye Daouda Diallo au port de Dakar lors d'une saisie record de drogue

.

L’affaire des 750 kg de cocaïne saisis au Port de Dakar par la Marine nationale refait surface. Un ressortissant arabe nommé Soufiane Boutbier, franco-marocain qui a séjourné au Sénégal depuis 3 mois et son bras droit, Mouhamed Sidibé ont été écroués à la prison de Rebeuss depuis mardi dernier. Arrêtés, ils ont été inculpés pour trafic international de drogue.

L’information judiciaire ouverte par le magistrat instructeur dans l’affaire des 750 kg de cocaïne a permis de cerner les accointances entre Sofiane et le cartel de son frère, Faiçal Boutbier, emprisonné suite à la saisie des 750 kg de cocaïne. L’enquête a permis de savoir que Sofiane était un homme de main de son frère Faiçal. En fait, il s’occupait de ses affaires en dehors de la prison.

En effet, Soufiane Boutbier tenait parallèlement un trafic international de haschich à Ngor dans un immeuble R+4. La perquisition des éléments de l’Ocrtis a permis de mettre la main sur un important stock de haschich et un arsenal de confection de doses de cette drogue. Interpol est aussi dans le coup pour cerner cette mafia qui ses ramifications jusqu’en Europe et en Amérique latine.

Retour sur la saisie des 750 kg de cocaïne

ADVERTISEMENT

Au total, six personnes ont été arrêtées dans cette affaire. Il s’agit de Jonh Syvoce, Néerlandais domicilié à Rotterdam, Seam Robert Chapman, ressortissant écossais, Abdou Mboup, Sénégalais, domicilié en France, Laghmouri Saïd domicilié à Clichy en France, du franco-marocain Fayçal, domicilié à Metz en France et Mbaye Athie qui, contrairement aux cinq autres, a été arrêté chez lui.

Le présumé cerveau de l’affaire des 750 kg de cocaïne saisie par la marine nationale a été identifié sous le sobriquet de "Boss" par les membres du milieu interlope. Son nom : Patrick Geisink. Il est le propriétaire du bateau «Adacious» dans lequel la drogue a été saisie, mais aussi d’un autre navire «Loms52» qui a servi au transbordement de la marchandise, informe Libération.

Les services sénégalais ont aussi pu établir que «Boss» a séjourné, à deux reprises, au Radisson de Diamniadio, les 20 avril et 15 octobre 2019, avant d’être «tracé» au poste frontalier de Karang d’où il a, en toute vraisemblance, rejoint la Gambie. Justement c’est grâce aux services gambiens que le Sénégal a pu récolter ces précieux renseignements. En effet, le 6 février dernier, l’Agence gambienne spécialisée dans la lutte contre la drogue, la «Dleag», a remis à l’Ocrtis deux suspects : un Belge du nom de Francis Désiré C. Symoens et un Marocain appelé Abdellah Lamrabet. Ces derniers, placés sous mandat de dépôt par le Doyen des juges de Dakar cette semaine, ont été arrêtés en Gambie et le bateau à bord duquel ils se trouvaient, «Loms52 », arraisonné.

En effet, le 8 octobre 2019, la Dea américaine a saisi la Dleag à propos d’images satellites capturées par le Marine analysis and operation center, basé à Lisbonne, attestant de la présence d’un bateau à Lamin Lodge, un port situé sur la côte gambienne. Les investigations de la Dleag ont révélé que le bateau est arrivé en Gambie avec deux membres d’équipage dont Sean Chapman.

Son propriétaire, Patrick Geisink, qui logeait alors à l’hôtel Seaview, y faisait des va-et-vient incessants avant de quitter la Gambie, laissant sur place Sean Chapman. Le 31 octobre 2019, le bateau, qui se trouve être «Adacious», a quitté Lamin lodge. Une quantité de 750 kilogrammes de cocaïne a été saisie à son bord, le même jour, par la Guardia civile espagnole et la Marine sénégalaise.

Cinq membres de l’équipage, dont Sean Chapman, seront arrêtés. Mieux, rapporte encore Libération, des images satellites ont confirmé que le bateau «Adacious » a eu un contact en mer, avoir quitté la Gambie, avec «LOms52» qui venait de Suriman. Après avoir transbordé la drogue dans l’«Adacious», «Loms52» s’est dirigé vers les côtes gambiennes. Les deux membres d’équipage (Francis Désiré C. Symoens et Abdellah Lamrabet) seront, à leur tour, arrêtés.

Les prélèvements effectués sur «LOms52» ont révélé des traces de cocaïne. Les deux suspects, remis au Sénégal, jurent n’être que des exécutants dans cette affaire rocambolesque qui vient d’ailleurs de connaître un autre rebondissement aux Pays-Bas avec l’arrestation du nommé Abderrahman Jermouni, proche de Patrick Geisink dit «Boss», traqué par tous les services anti-drogue de la sous-région.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Véhicules de la Présidence volés : Nafissatou Diouf blanchie

Véhicules de la Présidence "volés" : Nafissatou Diouf blanchie

Baisse des prix : le gouvernement  rend publiques ses mesures jeudi 13 juin

Baisse des prix : le gouvernement rend publiques ses mesures jeudi 13 juin

Président Diomaye procède à de nouvelles nominations

Président Diomaye procède à de nouvelles nominations

Les comptes de Walfadjri (aussi)  bloqués

Les comptes de Walfadjri (aussi) bloqués

Séquestration de Paul Pogba : le parquet demande un procès pour son frère Mathias

Séquestration de Paul Pogba : le parquet demande un procès pour son frère Mathias

Dépression du vagin :  une vulvodynie méconnue des femmes

Dépression du vagin : une vulvodynie méconnue des femmes

Touba : un employé d'une école, abuse d'une fille de 9 ans

Touba : un employé d'une école, abuse d'une fille de 9 ans

Marseille : Iliman Ndiaye reste, Ismaïla Sarr sur le départ

Marseille : Iliman Ndiaye reste, Ismaïla Sarr sur le départ

Medina : ils volent leur employeur pour aller au Nicaragua

Medina : ils volent leur employeur pour aller au Nicaragua

ADVERTISEMENT