Autoroute Dakar-Tivaouane-St. Louis: quand le désenclavement prend le dessus sur le respect de l'environnement

Après l'autoroute à péage Dakar-Touba, le gouvernement du Sénégal compte porter un autre coup à l'environnement avec la construction d'une nouvelle autoroute dénommée " la côtière " sur des zones agricoles, pastorales, culturels entres autres.

Autoroute

Le béton dicte sa loi sur l'environnement. C'est un constat que l'on peut faire depuis la construction d'infrastructures routières et immobilières. Pour faciliter l'accès entre l'actuelle capitale et l'ancienne, les autorités sénégalaises ont pris la décision de construire une route longue de 194,6 km.

Un tel projet réparti en deux phases dont la première va de la capitale ( Dakar) à Tivaouane pour un coût de 41 millions d'euros. De Dakar à Tivaouane, "la côtière" va être construite sur une zone agricole, pastorale, et des prairies avec des arbres et arbustes parsemés.

L'environnement relégué au profit de la construction d'infrastructure routière

Pour la réalisation de cette infrastructure routière, une étude d'impact environnementale a été lancée par la Banque africaine de développement, un des bailleurs du projet. Cette étude a révélé les effets de ce projet sur l' écosystème.

ADVERTISEMENT

Un nombre de 32846 arbres et arbustes fruitiers sera abattu pour la réalisation de ce projet sans oublier un nombre de 409088 arbres et arbustes forestiers. Ce qui pourra être considérer comme une cause majeure de déforestation car plus de 1947, 43 ha de prairies ouvertes avec des arbres et arbustes seront perdues. Avec ce déboisement massif sur l'axe Dakar-Stlouis, l'écosystème sera forcément menacé.

Les arbres fabriquent de l'oxygène et du glucose à partir du dioxyde de carbone contenu dans l'air. En effet, l'abattage de ces arbres et arbustes constitue un coup néfaste pour l'écosystème dans cette partie du pays.

Dans les deux axes du projet, des milliers d'arbres et arbustes seront abattus au profit du ciment et du goudron. Selon l'étude d'impact commanditée par la BAD, 1927 terres agricoles vont être impacté par ce projet sur l'axe Mekhé-St-louis.

Une revégetalisation et un reboisement prévus pour remettre le couvert végétal

Pour remédier aux conséquences engendrées par ce projet, les autorités ont décidé de mettre en place des stratégies.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Décès de Alla Dieng, SG de l’Unacois Yessal

Décès de Alla Dieng, SG de l’Unacois Yessal

Le fils de Pape Samba Mboup tué dans un accident...

Le fils de Pape Samba Mboup tué dans un accident...

Conflits communautaires à Médina Gounass : chaque camp livre sa version

Conflits communautaires à Médina Gounass : chaque camp livre sa version

Albinisme, abus sexuels, mariage... : les confidences de Mah Khoudia Keita

Albinisme, abus sexuels, mariage... : les confidences de Mah Khoudia Keita

Pourquoi la France réduit ses effectifs militaires au Sénégal ?

Pourquoi la France réduit ses effectifs militaires au Sénégal ?

Euro 2024 : la France s’impose dans la douleur contre l’Autriche

Euro 2024 : la France s’impose dans la douleur contre l’Autriche

Euro 2024 : la Slovaquie surprend la Belgique

Euro 2024 : la Slovaquie surprend la Belgique

Football : FC Porto s'intéresse à  Mikayil Faye !

Football : FC Porto s'intéresse à Mikayil Faye !

Drame à Yeumbeul : un tailleur tué par un bénéficiaire de la grâce présidentielle

Drame à Yeumbeul : un tailleur tué par un bénéficiaire de la grâce présidentielle

ADVERTISEMENT