Bâtiment effondré à Rufisque : la SIPRES se lave à grande eau

La SIPRES dégage toute responsabilité dans l’affaissement d’un bâtiment R+3 survenu avant-hier à la cité SIPRES de Zac Mbao. L’effondrement a causé la mort de cinq personnes.

Effondrement à Mbao

Cinq maçons ont été enregistrés suite à l’effondrement avant-hier d’un bâtiment de type R+1 à la Cité SIPRES, à Zac Mbao. Les victimes sont des ouvriers engagés dans le cadre de la réfection du bâtiment qui s’est affaissé alors qu’ils étaient à la tâche. Les victimes décédées sont : Doudou Gnoké, Aliou Sow (21 ans), Khassimou Diop (38 ans), Ibrahima Cissé (45 ans), et Abdoulaye Wade (39 ans). Parmi les blessés, il y a Ousmane Gnoké (21 ans), Lamine Faye (18 ans), Ibou Diouf (21 ans), Mamadou Diallo (45 ans), Ousmane Diallo (20 ans), Ouslane Diouf (23 ans) et Ousseynou Diouf (33 ans). Il y a aussi aussi Serigne Guèye évacué à l'hôpital Principal.

D’après les témoignages recueillis sur place, 12 ouvriers et le gardien étaient dans le bâtiment au moment du drame. Les huit dont le vigile, ont pu être sauvés avec de légères blessures pour certains d’entre eux. Les 5 autres, plus malchanceux, ont été coincés à l’intérieur du bâtiment. L’opération de secours, menée par les éléments de la Brigade nationale des sapeurs-pompiers ayant rappliqué moins d’une heure après l’eff

Réagissant sur les ondes de Rfm, Anna Dia Ba dégage toute responsabilité de la Sipres sur le drame. En effet, la patronne de la SIPRES précise que toutes les normes ont été respectées durant la construction, et que ce sont les acquéreurs qui procèdent à des modifications sans au préalable prendre l'avis technique de la société.

« J'ai appris avec beaucoup de consternation le drame survenu hier dans la villa 191 du lotissement d'Al Azhar que nous avons livré depuis le 29 juin 2015. Nous n'étions pas au courant de ces travaux entrepris par le propriétaire. Traditionnellement, nos clients se rapprochent de nous quand ils veulent faire des modifications dans leurs villas et nous leur donnons les plans de béton armé visés par le bureau de contrôle. Mais là, nous sommes très, très surpris par les photos qu'on a vues sur les travaux entrepris tout autour de l'édifice principal. Nous ne comprenons pas », explique Anna Dia Ba

Dans la foulée, elle se pose plusieurs questions avant de présenter ses condoléances aux familles des victimes. « Je me demande si le propriétaire s'est entouré des compétences d'un architecte et d'un bureau de contrôle. Est-ce que l'immeuble qui était contigu, en cours de construction sur l’assiette de la villa, avait été autorisé ? Vraiment, nous ne comprenons pas comment tout cela est arrivé. Nous réitérons nos condoléances aux familles éplorées ». a-t-elle noté.

ADVERTISEMENT

Les causes d'un drame

Les vraies causes de l'effondrement sont dues aux fondations du bâtiment contiguë à l'immeuble. Si le bâtiment s'est écroulé c'est dû aux travaux de l'immeuble R+1, contiguë au lieu du drame. C'est en creusant la fondation de ce bâtiment que l'immeuble s'est affaissée. Rappelons qu'une grue s'est effondrée sur un immeuble R+3, ce lundi 21 août, vers 14 h à Ouakam, précisément près du monument de la Renaissance. Quid des causes de l’accident. La grue s’est affaissée suite au détachement du socle de sa fondation au sol.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Bambey : le corps en état de putréfaction d'une élève retrouvé dans un puits

Bambey : le corps en état de putréfaction d'une élève retrouvé dans un puits

Guinée : début d'une grève générale illimitée, deux jeunes tués

Guinée : début d'une grève générale illimitée, deux jeunes tués

Ziguinchor : 9 détenus politiques libérés dont 5 mineurs

Ziguinchor : 9 détenus politiques libérés dont 5 mineurs

Prison de Liberté 6: la vice-coordonnatrice de l’ex Pastef a subi un malaise

Prison de Liberté 6: la vice-coordonnatrice de l’ex Pastef a subi un malaise

Affaire de parfums volés : le lutteur Gris 2 déféré

Affaire de parfums volés : le lutteur Gris 2 déféré

Grève générale, villes mortes : Aar Sunu Sénégal paralyse le pays, ce mardi

Grève générale, villes mortes : Aar Sunu Sénégal paralyse le pays, ce mardi

Baidy Amar était interné à cause de sa dépendance à la drogue

Baidy Amar était interné à cause de sa dépendance à la drogue

Une responsable de  PASTEF virée : il aurait reçu 15 millions FCFA du  ministre des Finances

Une responsable de PASTEF virée : il aurait reçu 15 millions FCFA du ministre des Finances

Macky Sall persiste et signe : 'le 2 avril, c'est fini pour moi'

Macky Sall persiste et signe : 'le 2 avril, c'est fini pour moi'

ADVERTISEMENT