Bébé déchiqueté : l'enquête révèle une négligence criminelle

L'affaire du nouveau-né de 2 jours retrouvé mort broyé par une machine à laver à l’hôpital Abass Ndao de Dakar, commence à révéler ses secrets.

Bébé Sénégal

Un nouveau-né de seulement 2 jours a été retrouvé mort broyé par une machine à laver à l’hôpital Abass Ndao de Dakar. L’horreur s’est passé ce 25 juillet 2023. Le bulletin d’examen du corps fait état d’une « segmentation des membres » du nouveau-né, d’un « estomac déchiré » et de « la peau qui s’enlevait ».

Trois agents de l'hôpital à savoir les dames N.B. Sylla, R. Nianthio et A. Diène ont été déférés au parquet. N. B. Sylla a avoué avoir emballé par erreur le bébé, avec des draps sales, avant de le mettre dans un sac.

Un téléphone portable à l'origine de l'horreur

Elle a confié aux enquêteurs qu'elle était concentrée sur son téléphone au moment des faits. Selon des sources de Libération, le bébé qui est resté dans le sac a été abandonné dans un coin pendant plusieurs minutes avant de décéder par asphyxie.

ADVERTISEMENT

C'est ensuite Nianthio, qui travaille au service des grandes hospitalisations, qui a ensuite pris le bébé dans le sac pour l'amener à la buanderie. Mais, elle aussi, dit n'avoir remarqué rien de particulier.

Ensuite, la buandière, A. Diène, a mis le ligne et donc le nourrisson, dans la machine à laver avant de déclencher la mise en route. La machine a fonctionné durant 30 minutes. C n'est qu'en récupérant le linge qu'elle dit avoir remarqué les restes du bébé déchiqueté, complètement broyé et calciné par la machine.

La police scientifique recommande un test ADN pour savoir si le nourrisson est bel bien la fille du jeune couple Kouderin établi au Sénégal depuis plus de 2 ans.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT