Camp pénal : comment un détenu a grugé de 158 millions FCFA à 2 sociétés depuis sa cellule

Deux sociétés Sococim et Cstm Safor sont victimes d'une vaste affaire d'escroquerie. L'un des mis en cause est un détenu qui gérait le réseau de malfrats depuis la prison du Camp pénal sise à Liberté 6.

Prisonnier cellule

Détenu à Rebeuss, K D gérait son réseau depuis la prison où il purge une peine ferme de 5 ans pour des faits d’abus de confiance et d’escroquerie. Il est détenu au Camp pénal de Liberté 6. Du fond de sa cellule, relate L'OBS, il s’est débrouillé pour commettre d’autres forfaits.

Muni d’un téléphone portable, il a escroqué les sociétés Sococim et Cstm Safor d’un montant total 158 736 700 de FCfa. Démasqué par la police de Bel-Air, K. Diakhaté a été présenté, hier vendredi, au procureur de la République. Il est poursuivi pour les délits d'escroquerie et de faux et usage de faux en écriture privée. Il a bénéficié d’un retour de parquet.

Les 19 et 29 janvier 2024, la Compagnie Sénégalaise pour la Transformation des Métaux (Cstm Safor) avait saisi le commissariat de Bel-Air. La société dénonçait des faits d’escroquerie portant sur des ustensiles de cuisine d’une valeur de 8 736 700 de FCfa. Le responsable de l’entreprise avait expliqué le mode opératoire de l’arnaqueur. Selon le mobile raconté dans les plaintes, l’auteur effectuait, dans un premier temps, un versement d’un million de FCFA dans le compte bancaire de la Compagnie.

ADVERTISEMENT

Ensuite, il envoie un livreur qui récupère les bordereaux de versement et l’envoie via WhatsApp. Après, K. Diakhaté modifie les documents, en mettant de grosses sommes. Il fait des commandes d’ustensiles avec une facture pro-forma de la société. Pour récupérer les vaisselles, il demande une livraison dans des zones isolées à Diamniadio. Une fois la livraison faite, il envoie une personne récupérer la marchandise.

Les deux sociétés grugées de 158 736 700 FCFA

Les investigations menées par les hommes du commissaire Mame Diarra Faye ont permis d’identifier l’auteur des faits comme étant K. Diakhaté, 30 ans, détenu à la prison du Camp pénal de Liberté 6. Extrait de sa cellule et conduit au commissaire, il a reconnu les faits d’escroquerie qui lui sont reprochés.

L’évolution de l’enquête a aussi permis de savoir que le détenu est également impliqué dans des faits similaires au préjudice de la Sococim d’un montant de 150 000 000 de FCfa. Avec la même méthode, K. Diakhaté a aussi tenté d'escroquer Oleosen et Someta.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Séquestration de Paul Pogba : le parquet demande un procès pour son frère Mathias

Séquestration de Paul Pogba : le parquet demande un procès pour son frère Mathias

Dépression du vagin :  une vulvodynie méconnue des femmes

Dépression du vagin : une vulvodynie méconnue des femmes

Touba : un employé d'une école, abuse d'une fille de 9 ans

Touba : un employé d'une école, abuse d'une fille de 9 ans

Marseille : Iliman Ndiaye reste, Ismaïla Sarr sur le départ

Marseille : Iliman Ndiaye reste, Ismaïla Sarr sur le départ

Medina : ils volent leur employeur pour aller au Nicaragua

Medina : ils volent leur employeur pour aller au Nicaragua

Véhicules de la présidence volés : des marabouts et des généraux...

Véhicules de la présidence "volés" : des marabouts et des généraux...

Kush : cette nouvelle drogue qui ravage l'Afrique de l'ouest

Kush : cette nouvelle drogue qui ravage l'Afrique de l'ouest

Vol en réunion : quatre malfaiteurs amputent les doigts de leur victime

Vol en réunion : quatre malfaiteurs amputent les doigts de leur victime

Tabaski : les populations invitées à ne pas jeter des déchets dans les caniveaux

Tabaski : les populations invitées à ne pas jeter des déchets dans les caniveaux

ADVERTISEMENT