Cap-Vert : plus de 60 migrants sénégalais présumés morts

Une pirogue transportant plus de 100 migrants sénégalais et un bissau-guinéen a été secourue avant-hier mardi aux larges des côtes cap-verdiennes. Environ 63 personnes auraient perdu la vie alors qu'ils étaient partis des côtes sénégalaises début juillet 2023.

MIGRANTS

Plus de 60 migrants sont présumés avoir perdu la vie à bord d'une pirogue partie des côtes sénégalaises début juillet et retrouvée lundi au large du Cap-Vert, a indiqué ce mercredi l'Organisation internationale pour les migrations (OIM). Le nombre de personnes décédées est estimé à 63, celui des survivants étant de 38, dont quatre enfants de douze à seize ans, a dit une porte-parole de l'OIM, Safa Msehli.

L'embarcation a été repérée ce lundi dans l'Atlantique à environ 150 milles nautiques (277 km) de l'île cap-verdienne de Sal par un navire de pêche espagnol qui a alerté les autorités, a dit la police de l'archipel, distant d'environ six cents kilomètres des côtes sénégalaises.

56 personnes portées disparues

En dehors des 38 rescapés, les secours ont trouvé les dépouilles de sept personnes décédées, a rapporté la porte-parole. Selon les témoignages des rescapés cités par le ministère sénégalais des Affaires étrangères et d'autres sources, l'embarcation avait quitté la localité de Fass Boye (ouest), sur la côte sénégalaise, le 10 juillet avec 101 passagers à son bord. Ainsi 56 personnes sont portées disparues. "Généralement, quand les gens sont portés disparus à la suite d'un naufrage, ils sont présumés décédés", a précisé la porte-parole.

56 migrants sénégalais avaient été secourus en janvier 2023

ADVERTISEMENT

Les secours cap-verdiens avaient recueilli 90 migrants ouest-africains, dont deux morts, dans une pirogue qui dérivait dans les eaux de l’archipel. Les migrants récupérés dans la partie nord de l’île cap-verdienne de Boa Vista venaient du Sénégal, de Gambie, Guinée-Bissau et Sierra Leone. Selon les médias locaux, ils ont été secourus par la police capverdienne. Parmi ces migrants, « 56 venaient du Sénégal, 26 de Gambie, cinq de Guinée-Bissau, un de Sierra Leone, un de Guinée-Conakry et un du Mali.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT