Escroquerie via Orange Money : Une mafia démantelée à Kaolack

La brigade de recherches (BR) de Kaolack a démantelé un réseau de malfaiteurs, entre Médina Baye et Taïba Ndiobène.

___7989347___2018___2___15___14___Orange-Money-Telkom-Kenya

Joli coup de filet des éléments de la Brigade de recherches qui vient de démanteler un réseau de malfaiteurs opérant entre Médina Baye et Taïba Ndiobène. Leur dernière victime a été un femme à Dakar à qui ils ont escroqué la somme de 820 000 F CFA.

Leur modus operandi ? Les malfrats se faisaient passer pour des agents de la Sonatel afin d'arnaquer les abonnés de l'opérateur téléphonique. Tout a commencé lorsqu’un membre de ce réseau a appelé sur le numéro fixe d’A. Fall. Sa fille a décroché l’appareil pour entendre son interlocuteur lui signifier que leur facture de téléphone n’a pas été payée, avant de lui demander le numéro du téléphone portable de sa mère.

Ainsi, l’escroc a appelé la dame A. Fall sur un autre téléphone avant de le mettre en mode haut-parleur pour permettre à la fille d’entendre la voix de sa maman. Après avoir raccroché son dernier appel, l’escroc a roulé la fille dans la farine. "Ta mère t’a ordonné d’aller dans sa chambre pour récupérer l’argent dans l’armoire pour me l’envoyer via Orange Money", a-t-il fait croire à son interlocutrice.

Ne se doutant de rien, elle a fouillé dans l’armoire de sa mère où elle a récupéré 20 000 F CFA. Sur instruction de l’escroc, la fille a emprunté la somme de 800 000 F CFA à sa voisine, au nom de sa maman. Puis, elle a envoyé au total 820 000 F CFA sur le numéro Orange Money du faux agent de la Sonatel.

Mais l’affaire s’est ébruitée lorsque le faussaire a appelé une nouvelle fois sur le numéro de fixe pour demander à la fille d’aller emprunter encore de l’argent. Quand la fille s’est présentée chez un autre voisin, la maitresse des lieux a appelé directement la mère de la fille pour vérification. A. Fall de déclaré qu’elle n’a jamais mandaté sa fille.

ADVERTISEMENT

La déléguée médicale (mère de la fille) s’en est alors ouverte à la Sonatel. La dame domiciliée à Dakar a été conseillée d’aller porter plainte à Kaolack où a été localisé le numéro de l’escroc.

Suite à l’enquête ouverte par les hommes du commandant Nunez, chef de la BR de Kaolack, le réseau incriminé a été démantelé. Les gendarmes ont effectué une descente inopinée à Médina Baye où ils ont procédé à l’arrestation d’E. S. Diop. La poursuite des investigations a permis d’interpeller un autre membre du gang à Taïba Ndiobène. Mais la troisième personne en cause a réussi à s’échapper lors de l’interpellation de son compère E. K. Diop.

Interrogé sur procès-verbal, le duo a reconnu avoir monté le coup à Kahone. Les deux escrocs ont avoué avoir partagé le butin avec leur acolyte W. Diop en cavale.

Au terme de l’enquête diligentée par la brigade de recherches de Kaolack, E. S. Diop et E. K. Diop ont été présentés ce mardi au procureur, selon des sources de Seneweb proches du parquet. Ils sont poursuivis pour association de malfaiteurs, escroquerie via Orange Money et usurpation de fonction.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT