Fraude au BFEM : une candidate libre et son amant arrêtés à Yeumbeul Sud

Une affaire de fraude à l'examen du BFEM (Brevet de Fin d'Etudes Moyennes) relative aux épreuves de mathématiques secoue le centre d’examen dénommé Moussé Anta Diop de la commune de Yeumbeul Sud.

bfem

Les faits ont eu lieu vendredi 22 juillet 2022. Mouhamed Nd, 20 ans, élève en classe de 1ère S au lycée Seydina Limamoulaye de Guédiawaye, a voulu composer en maths à la place de sa petite-amie du nom de Seyni Mb, 21 ans, qui est candidate libre au BFEM. Tous les deux ont été démasqués puis déférés au parquet de Pikine/Guédiawaye. Les épreuves de mathématiques de vendredi dernier ont valu la prison à un couple d’amants, qui a usé de subterfuges pour tromper la vigilance du surveillant de la salle d’examen, qui a très vite éventé le plan des deux amoureux.

Après les épreuves de français et d’anglais, Seyni Mb. doit maintenant affronter celles de mathématiques. Mais, n’étant pas douée en la matière, la candidate libre sollicite les services de son amant nommé Mouhamed Nd, qui est élève en classe de 1ère S au lycée Seydina Limamoulaye de Guédiawaye. Mais, celui-ci, conscient des risques encourus, rejette, avec gentillesse mais fermeté, la proposition de la candidate libre au BFEM, qui tient au sésame comme à la prunelle de ses yeux. D’autant plus qu’elle tente pour la 3ème fois de décrocher le diplôme en question. Ce qui du reste ne l’a pas empêché de passer en classe supérieure (seconde) et de poursuivre les études dans un établissement scolaire privé de la banlieue dakaroise.

La candidate libre au BFEM revient à la charge, se plie en quatre devant son amant de lycéen et implore avec insistance son concours. Mouhamed éprouve de la pitié pour sa petite-amie et accepte la demande. Tous les deux planifient alors leur coup et décident de se jeter à l’eau. Le jeune garçon se renseigne d’abord sur le numéro de la salle d’examen de la fille (N°4) et celui de la table-banc (86). Il débarque au centre d'examen, localise la salle en question du regard et s’assoit à la place de la demoiselle.

Au cours des épreuves de mathématiques, le préposé à la surveillance de la salle voit le jeune garçon à la place de la fille et se pose mille et une questions. Car, la veille, une fille a composé à la même table dans la salle en question pour les épreuves de français et celles d’anglais. Le surveillant soupçonne alors une fraude, mais se garde de sévir. Il prend la liste de présence des candidats, y promène le regard et tombe sur le nom d’une fille au numéro de la table. Son sang fait vite un tour. Il saisit séance tenante le président du centre d’examen et l’en informe. Ce dernier débarque en catastrophe dans la salle et constate les faits.

ADVERTISEMENT

Interpellé sur place, le candidat fraudeur cafouille et sert une explication à dormir debout. Il est alors appréhendé puis conduit manu militari au bureau du président de centre. Alertés par téléphone, les flics du poste de police de Yeumbeul débarquent et cueillent le jeune lycéen. Ils le conduisent au poste et le soumettent à un interrogatoire. Mouhamed Nd. craque et crache le morceau. Il balance la candidate libre Seyni Mb. et livre les détails du deal. Il coopère avec les éléments de la brigade de recherche du poste et leur indique le domicile de la demoiselle, au quartier Thierno Ndiaye.

Les agents arrivent dans le quartier à bord de leur fourgonnette, font irruption chez la fille et l’interpellent. Mais, l’arrestation de celle-ci devant ses proches provoque des scènes de transe et des cris parmi les membres de la famille. Notamment, la mère de la demoiselle, qui explose d’indignation, se roule dans la poussière et lâche ceci : « tu m'as dit que tu avais fini tes épreuves ». Avant de tomber dans les vapes.

Face aux enquêteurs, Seyni Mb. reconnaît les faits et confirme sur toute la ligne le lycéen Mouhamed Nd. Elle justifie son geste par le souci de plaire à sa mère en se procurant le diplôme. « C’est la 3ème fois que je tente de décrocher le BFEM. J’ai sollicité Mouhamed dès l’instant qu’il était plus doué en mathématiques que moi », a soutenu la candidate libre. Elle et son amant ont été présentés, vendredi, devant le procureur pour fraude, faux et usage de faux.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Mbour : l’incroyable histoire du couple qui a donné naissance et baptisé sa fille en prison

Mbour : l’incroyable histoire du couple qui a donné naissance et baptisé sa fille en prison

Parfums volés : 2 ans de prison avec sursis pour Gris 2

Parfums volés : 2 ans de prison avec sursis pour Gris 2

Suspendu 4 ans, Pogba prend la parole

Suspendu 4 ans, Pogba prend la parole

'Je vais quitter TikTok: la triste annonce du comédien Boss

'Je vais quitter TikTok": la triste annonce du comédien Boss

Pawlish Mbaye sur le mariage de Guy Marius Sagna:  'c'est une stratégie de Macky Sall'

Pawlish Mbaye sur le mariage de Guy Marius Sagna: 'c'est une stratégie de Macky Sall'

Zac Mbao: un couturier arrêté avec 150 cornet de yamba

Zac Mbao: un couturier arrêté avec 150 cornet de "yamba"

Manifestations réprimées au Sénégal : la grave révélation de Al Jazeera

Manifestations réprimées au Sénégal : la grave révélation de Al Jazeera

Un candidat à la Présidentielle serait un homosexuel, l'autre un narcotrafiquant

Un candidat à la Présidentielle serait un homosexuel, l'autre un narcotrafiquant

Marché central de Mbour : des cantines consumées, 100 millions de pertes

Marché central de Mbour : des cantines consumées, 100 millions de pertes

ADVERTISEMENT