Gamou 2023 : la police nationale dévoile son bilan

La police nationale à travers sa direction des relations publiques a rendu le bilan du gamou en termes d’interpellation, mais aussi de moyen utilisé pour faire face à la grande délinquance dans toutes ses formes.

Police Sénégal (Illustration)

La naissance de la célébration du sceau de l’humanité, Mouhamed (PSL), a été commémorée par la communauté musulmane dans plusieurs cités religieuses du pays comme à Tivaoune, Kaolack, Saint Louis, Louga, Thiès, Touba, etc. La Police nationale a déployé un important dispositif pour assurer la sécurité des pèlerins avant, pendant et après l’événement.

Pour les besoins de la couverture sécuritaire, la Police nationale a mobilisé quatre mille cinq cent fonctionnaires de police (éléments en tenue et éléments en civil) et des moyens logistiques conséquents. Ce dispositif, selon un communiqué rendu public dans ce sens, a été complété par un soutien technique composé de caméras de surveillance et des drones.

‘’Dans un double souci de proactivité et d’accessibilité des services de police, plusieurs postes de police avancés ont été érigés dans plusieurs endroits stratégiques afin de réduire les délais d’intervention. Le déploiement de la compagnie de circulation en appui aux commissariats des différentes cités religieuses a permis également d’assurer une plus grande fluidité de la circulation par la mise en application des plans de circulation, mais aussi et surtout de prévenir les accidents de la circulation’’, lit-on dans la note.

386 interpellations

À la fin de la mission, a renseigné le communiqué, 386 personnes ont été interpellées entre Tivaouane et Kaolack pour divers motifs. Dans ce lotn figure 231 pour vérification d’identité ; 46 pour nécessité d’enquête ; 12 pour ivresse publique et manifeste ; 5 pour tentative de vol ; 31 pour vol simple ; 2 pour vol en réunion avec usage de moyen de transport ; 13 pour flagrant délit de vo.

ADVERTISEMENT

Ce n'est pas tout. 2 ont été interpellés pour conduite sans permis de conduire ; 11 pour détention et usage de chanvre indien ; 17 pour détention et trafic de chanvre indien ; 4 pour charlatanisme, outrage à agent et rébellion ; 6 pour usage de produit cellulosique ; 2 pour outrage à agent dans l’exercice de ses fonctions ; 2 pour rébellion, violence et voies de fait sur un agent dans l’exercice de ses fonctions ; 1 pour détention d’arme blanche; 1 pour détention d’arme à feu sans autorisation.

Ainsi, quarante-deux individus ont été présentés aux parquets compétents. Sur le registre de la lutte contre la drogue, 875 grammes et 45 cornets de chanvre indien ont été saisis. Sur le plan de la sécurité routière, 10 pièces ont été saisies ; 41 véhicules mis en fourrière et 10 motos immobilisées.

En outre, 32 accidents de la circulation routière ont été constatés dont : 22 avec blessures corporelles et 10 avec dégâts matériels. Le dispositif, dont le désengagement se fera progressivement d’après la note, est maintenu et réarticulé pour permettre un retour sécurisé de l’ensemble des pèlerins.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Perte de vue : 3 facteurs de risque !

Perte de vue : 3 facteurs de risque !

Etats-Unis : Peter Morgan, lead-vocal de Morgan Heritage s’est éteint

Etats-Unis : Peter Morgan, lead-vocal de Morgan Heritage s’est éteint

L’étudiant Prosper Clédor Senghor inhumé à Cabrousse

L’étudiant Prosper Clédor Senghor inhumé à Cabrousse

Présidentielle 2024 : Cheikh Yérim Seck détaille sur 'une négociation' entre Sonko et Macky

Présidentielle 2024 : Cheikh Yérim Seck détaille sur 'une négociation' entre Sonko et Macky

Une très bonne nouvelle pour Dani Alves

Une très bonne nouvelle pour Dani Alves

Trafic de migrants : un faux Mbacké Mbacké arrêté

Trafic de migrants : un faux Mbacké Mbacké arrêté

Wally Seck va t-il arrêter la musique? Les éclairages de son staff

Wally Seck va t-il arrêter la musique? Les éclairages de son staff

L'amant engrosse sa fille, le papa le tue à coups de machette

L'amant engrosse sa fille, le papa le tue à coups de machette

Le fils de Ahmet Amar serait mort d'une overdose

Le fils de Ahmet Amar serait mort d'une overdose

ADVERTISEMENT