Grève : La Santé encore paralysée pour trois jours

La Fédération des syndicats de la santé (F2S) va observer une grève de trois (3) jours à partir de mercredi 8 Juin 2022 pour la satisfaction de leur plateforme revendicative.

Greve medecin senegal

Le système sanitaire sera encore paralysé par la grève de la Fédération des syndicats de la santé (F2S) qui va observer un mouvement d'humeur de 3 jours à partir de mercredi prochain.

Les syndicalistes qui saluent le démarrage effectif de l'application de certains points à incidences financières, regrettent tout de même que plus de 4000 agents de la fonction publique relevant du ministère de la santé et de l'action sociale n'ont pu percevoir leurs indemnités surtout celle liée au logement.

« Cette même incohérence est constatée en ce qui concerne les indemnités d'itinérance et de fonction. La situation est plus accentuée surtout au niveau du personnel contractuel et communautaire qui touche plus de 15000 agents, qui n'a reçu aucune revalorisation de son régime indemnitaire », se désolent les syndicalistes.

Pour y faire face, ils ont décrété une grève de trois (3) jours à partir de mercredi prochain avec maintien de la rétention d'information et boycott de la campagne sur la moustiquaire imprégnée à longue durée d’action (Milda).

Ils exigent la régularisation, l'alignement et l'effectivité de la matérialisation des accords à tous les agents du secteur de la santé et de l'action sociale quelques soient leurs statuts ou leurs employeurs y compris ceux du privé, le remboursement et la régularisation de l'indemnité de logement aux agents administratifs et de soutien de la fonction publique relevant du Ministère de la Santé et de l'Action sociale pour les 9000 Agents de la fonction publique, l'augmentation de la subvention des hôpitaux et le définition des critères d'allocations budgétaires et la libération sans condition de leurs camarades arbitrairement arrêtées à Tivaouane.

ADVERTISEMENT

Sur ces revendications, ils y ajoutent la poursuite des négociations sectorielles avec les ministères en charge de la santé et de l'action sociale, de l'urbanisme, des collectivités territoriales et de la fonction publique, la régularisation de l'indemnité de fonction et d'itinérance aux ayants droits arbitrairement zappés, l’éclairage sur le mode d'imposition et ponction salariales que nous jugeons excessif et enfin la régularisation et mise en place d'un statut pour le personnel communautaire.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Violences conjugales : le quotidien traumatisant des victimes (reportage)

Violences conjugales : le quotidien traumatisant des victimes (reportage)

Burkina Faso : « 170 personnes exécutées » dans des attaques de villages !

Burkina Faso : « 170 personnes exécutées » dans des attaques de villages !

Médina Yoro Foula : un enfant de deux ans périt dans un incendie, les récoltes consumées

Médina Yoro Foula : un enfant de deux ans périt dans un incendie, les récoltes consumées

Clédor Sène dément Farba Ngom

Clédor Sène dément Farba Ngom

Représentativité syndicale : Samba Sy refuse d’exécuter la décision de la Cour suprême

Représentativité syndicale : Samba Sy refuse d’exécuter la décision de la Cour suprême

Présidentielle après le 2 avril : l'UE met en garde Macky Sall

Présidentielle après le 2 avril : l'UE met en garde Macky Sall

La raison surprenante qui nous oblige à faire pipi toutes les nuits

La raison surprenante qui nous oblige à faire pipi toutes les nuits

Trafic aérien : les chiffres de l'OACI

Trafic aérien : les chiffres de l'OACI

Genre : vers la création d’un Conseil national des femmes !

Genre : vers la création d’un Conseil national des femmes !

ADVERTISEMENT