[Images]: Le CEM de Terembasse balante, le mal des abris provisoires persiste !

Les abris provisoires, un mal profond de l’école sénégalaise, sont une réalité dans certaines zones du pays notamment en Casamance.

Des eleves en Recreeation au CEM Terembasse Balante

Le Pr Mary Teuw Niane, dans un post publié sur ses pages officielles, ce lundi 16 octobre 2023, déplore les conditions d’études des élèves du CEM Terembasse balante dans la commune de Simbandi Balante (Région de Sédhiou). En images le CEM de la localité.

« Le CEM fut créé en 2021 avec deux salles de classe construites par l’Association des Parents d’Élèves (APE). Les autres salles, le bureau du principal, la salle des professeurs et les toilettes sont en lattes de bambou. Le CEM polarise beaucoup de villages. Certains villages sont distants du CEM de quatre kilomètres. Les élèves et les enseignants sont exposés aux intempéries : hivernage comme saison sèche », a fait savoir Mary Teuw Niane.

L’ancien ministre de l'Enseignement supérieur de la Recherche et de l'Innovation avance que l’État a intégré ledit CEM dans le projet d’élimination des abris provisoires. Il ajoute : « cependant depuis quelques mois, après les fondations, le chantier est à l’arrêt. L’entrepreneur réclame depuis quelques mois ses décomptes ».

ADVERTISEMENT

Après la publication de son post, les réactions n’ont pas tardé. Des internautes ont apporté des commentaires et avis mitigés sur la question :

  • Thierno Baba Faty

« Créer des écoles partout pour assurer la scolarisation de tous est bien mais construire des écoles partout avec toutes les commodités pour avoir une école sénégalaise performante est mieux. »

  • Ibrahima Diakhoumpa

« Mary Teuw Niane vous allez faire le constat que sur cet axe de terimbasse balante à Tanaff, tout en passant par djibanar, simbandi balante, mancolicounda, dar salam, badobar, soucoutoto, adioutya, safane, yarang balante, sanssancoutoto entre autres beaucoup de villages n’ont même pas une école digne de nom, les abris provisoires sont devenus même des abris définitifs car ils datent de trop longtemps ».

  • Mohamet El Bachir Diagne

« Professeur Mary Teuw Niane, merci beaucoup pour votre reconnaissance du patriotisme des enseignants. Ces derniers souffrent à cause de mauvaises conditions de travail dans des zones parfois très éloignées. L’État construit des écoles et a des ambitions. Mais il gagnerait à mieux considérer le corps éducatif, ceux qui sont dans les classes qui dispensent le savoir aux enfants de la nation. »

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Transports terrestres : El Malick Ndiaye corse les amendes forfaitaires

Transports terrestres : El Malick Ndiaye corse les amendes forfaitaires

Nouveau clip de Mia Guissé : Gauche & Droite, En haut en bas cartonne et crée la polémique

Nouveau clip de Mia Guissé : "Gauche & Droite", "En haut en bas" cartonne et crée la polémique

Kabrousse : un homme se pend après une dispute avec son épouse

Kabrousse : un homme se pend après une dispute avec son épouse

Tchad : le président Mahamat Deby promet d'impulser le changement

Tchad : le président Mahamat Deby promet d'impulser le changement

Aliou Cissé publie sa liste et zappe Cheikhou Kouyaté

Aliou Cissé publie sa liste et zappe Cheikhou Kouyaté

Les chiffres des conflits du travail au Sénégal

Les chiffres des conflits du travail au Sénégal

Culture : 10 reines légendaires d'Afrique qui ont marqué l'histoire

Culture : 10 reines légendaires d'Afrique qui ont marqué l'histoire

Pour soigner son asthme, il fume du chanvre indien et finit en prison !

Pour soigner son asthme, il fume du chanvre indien et finit en prison !

Escroquerie : une commerçante emprunte de l’argent au nom de 24 personnes à leur insu

Escroquerie : une commerçante emprunte de l’argent au nom de 24 personnes à leur insu

ADVERTISEMENT