Inondations : grosse alerte dans le Nord du pays

Alerte de crues sur le fleuve Sénégal, La tombée de la pluie dans les prochaines heures risque d’impacter négativement les populations de Matam, Podor, Richard Toll et Dagana.

fleuve senegal

Le débordement des fleuves est souvent à l’origine d’inondations. C’est pourquoi, depuis le début de la saison des pluies, le ministère de l’Eau et de l’Assainissement est en alerte. Dans le cadre du suivi des cours d’eaux notamment le fleuve Sénégal et la Gambie, Serigne Mbaye Thiam a dressé la situation qui sévit actuellement dans plusieurs zones traversées par ces cours d’eau.

Ainsi, il signale que «les données concernant le fleuve Sénégal recueillies ces dernières heures dans plusieurs stations hydrométriques indiquent des niveaux d’eau proches des cotes d’alerte». Selon le département de Serigne Mbaye Thiam, les situations les plus préoccupantes concernent les stations de Matam, Podor, Dagana et Richard Toll.

A Matam signale-t-il, «le niveau de l’eau qui était à 7,58 mètres le 07 septembre à 08 heures est monté à 7,68 mètres ce jeudi 08 septembre 2022 à 08 heures, soit à 32 centimètres de la cote d’alerte qui est de 8 mètres».

S’agissant de Podor, «le niveau de l’eau qui était à 4,65 mètres le 07 septembre à 08 heures est monté à 4,68 mètres ce jeudi 08 septembre 2022 à 08 heures, soit à 32 centimètres également de la cote d’alerte qui est de 5 mètres».

A Dagana, «le niveau de l’eau, qui était à 3,33 mètres le 07 septembre à 08 heures a certes baissé de 4 centimètres ce jeudi 08 septembre 2022 à 08 heures, mais reste toujours très proche de la cote d’alerte qui est de 3,5 mètres». A

ADVERTISEMENT

Richard Toll par contre, « le niveau de l’eau qui s’est stabilisé à 2,92 mètres ces deux derniers jours demeure proche de la cote d’alerte qui de 3,35 mètres». Fort de ce constat, le ministère de l’Eau et de l’Assainissement craint, «qu’en cas de survenance de fortes pluies au niveau du haut bassin et de la Vallée du fleuve Sénégal dans les prochains jours, des débordements du cours d’eau pourraient survenir dans les localités susmentionnées».

Il appelle ainsi les populations riveraines et les porteurs d’activités aux abords du fleuve Sénégal, parallèlement aux diligences que l’Etat aura à entreprendre, «à observer une vigilance maximale et à prendre toutes les dispositions nécessaires pour se prémunir d’éventuels dégâts qui seraient liés au débordement du cours d’eau».

Contrairement au fleuve Sénégal, la situation hydrologique sur le fleuve Gambie est plus ou moins stable, selon le département de l’Eau et de l’Assainissement. «Si pour le Fleuve Gambie, le niveau de l’eau connait présentement une tendance baissière à Kédougou, Mako, Diaguiri et Goumbeyel sur le Niériko, il est légèrement en hausse à Simenti et Gouloumbou, sans être préoccupant car encore loin de la cote d’alerte», annonce-t-il dans la note transmise à la presse.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Situation matrimoniale : confidences de femmes divorcées

Situation matrimoniale : confidences de femmes divorcées

Gaza : le bilan passe à 30 410 morts

Gaza : le bilan passe à 30 410 morts

Remplaçant au coup d’envoi, Boulaye Dia refuse d’entrer en jeu

Remplaçant au coup d’envoi, Boulaye Dia refuse d’entrer en jeu

Violences conjugales : le quotidien traumatisant des victimes (reportage)

Violences conjugales : le quotidien traumatisant des victimes (reportage)

Burkina Faso : « 170 personnes exécutées » dans des attaques de villages !

Burkina Faso : « 170 personnes exécutées » dans des attaques de villages !

Médina Yoro Foula : un enfant de deux ans périt dans un incendie, les récoltes consumées

Médina Yoro Foula : un enfant de deux ans périt dans un incendie, les récoltes consumées

Clédor Sène dément Farba Ngom

Clédor Sène dément Farba Ngom

Représentativité syndicale : Samba Sy refuse d’exécuter la décision de la Cour suprême

Représentativité syndicale : Samba Sy refuse d’exécuter la décision de la Cour suprême

Présidentielle après le 2 avril : l'UE met en garde Macky Sall

Présidentielle après le 2 avril : l'UE met en garde Macky Sall

ADVERTISEMENT