Insécurité routière : Mansour Faye annonce l'application de six premières mesures

Le ministre sénégalais des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, Mansour Faye, a annoncé, mardi, les six premières mesures qui vont être appliquées pour juguler le fléau des accidents mortels. Il s'agit de :

Mansour Faye
  1. La création d'une Brigade mixte de sécurité routière en intelligence avec les autorités territoriales et les forces de défense et de sécurité ;
  2. Les véhicules de transport public de voyageurs et de marchandises sont interdits de circulation entre 23h00 et 05h00 du matin ;
  3. Une période transitoire d'un an est établie pour la mise en œuvre de la mesure portant interdiction des porte-bagages. Durant cette période, la hauteur des porte-bagages est limitée à 50cm pour les véhicules de 7 et 8 places et à 70cm pour les autres types de véhicules de transport public de voyageurs ;
  4. Concernant l'obligation de passer la visite technique à Dakar, le gouvernement trouvera un accord avec les acteurs pour que le mécanisme de contrôle technique moderne soit effectué dans les régions à travers les bancs mobiles. Le programme d'érection de huit (8) centres de contrôle technique modernes sera accéléré ;
  5. La durée d'exploitation des véhicules de transport public de voyageurs est rallongée à 20 ans et celle des véhicules de transports de marchandises à 25 ans à partir de la date de la première mise en circulation. Dans l'immédiat et à titre dérogatoire, une période d'exploitation supplémentaire de deux ans est accordée aux véhicules susmentionnés ayant dépassé les durées limites fixées ;
  6. Concernant l'âge des conducteurs, les dispositions du code de la route sont maintenues : 23 ans pour les chauffeurs des gros porteurs et 25 ans pour ceux des véhicules de transport public de voyageurs.

Au total, ce sont 23 mesures qui ont été annoncées par l'Etat au sortir du Conseil Interministériel du 9 janvier 2023. Le gouvernement a décidé d'inscrire en bonne place la sécurité routière dans son plan d'actions prioritaires, ce, suite au lendemain de l'accident tragique de Sikilo (Kaffrine) qui a causé la mort d'au moins 40 personnes.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Barth' et Bougane veulent voir Sonko mourir en prison

"Barth' et Bougane veulent voir Sonko mourir en prison"

Représentativité syndicale : Samba Sy refuse d’exécuter la décision de la Cour suprême

Représentativité syndicale : Samba Sy refuse d’exécuter la décision de la Cour suprême

Présidentielle après le 2 avril : l'UE met en garde Macky Sall

Présidentielle après le 2 avril : l'UE met en garde Macky Sall

La raison surprenante qui nous oblige à faire pipi toutes les nuits

La raison surprenante qui nous oblige à faire pipi toutes les nuits

Trafic aérien : les chiffres de l'OACI

Trafic aérien : les chiffres de l'OACI

Genre : vers la création d’un Conseil national des femmes !

Genre : vers la création d’un Conseil national des femmes !

Agression de Maimouna Ndour Faye : ce que dit l'enquête

Agression de Maimouna Ndour Faye : ce que dit l'enquête

Pourquoi l’amnistie ne concerne pas l'affaire Adji Sarr-Ousmane Sonko

Pourquoi l’amnistie ne concerne pas l'affaire Adji Sarr-Ousmane Sonko

Affaire Ngagne D. Touré : le parquet ordonne l'arrestation de 3 greffiers

Affaire Ngagne D. Touré : le parquet ordonne l'arrestation de 3 greffiers

ADVERTISEMENT