La Marine intercepte deux pirogues transportant 262 migrants clandestins

La Marine nationale sénégalaise a annoncé que son patrouilleur Walo a arraisonné samedi deux pirogues avec 262 candidats à l’émigration irrégulière par voie maritime.

Migrants

‘’Le patrouilleur Walo a arraisonné le 30 septembre 2023 deux pirogues avec 262 candidats à l’émigration irrégulière par voie maritime. 26 femmes et 13 mineurs se trouvaient parmi les passagers’’, a indiqué la Marine sur son compte X (ancien twitter).

Elle a ajouté que ‘’les migrants ont été débarqués à la Base navale Amiral Faye Gassama (BNAFG) et remis aux services compétents de l’Etat’’.

"En coordination avec des moyens de l’Armée de l’Air’’, le patrouilleur Walo a arraisonné vendredi, à 100km au large de Dakar, ‘’deux pirogues avec 272 candidats à l’émigration irrégulière par voie maritime’’, selon toujours la Marine.

Elle signale que 16 femmes et 7 enfants se trouvaient parmi les passagers. Ces candidats à l’émigration irrégulière ont été ‘’remis aux services compétents de l’Etat’’.

Une pirogue partie du Sénégal avec à son bord 99 personnes a accosté ce vendredi dernier sur l’île d’El Hierro (Espagne). Entre samedi et dimanche derniers, 9 embarcations parties du Sénégal, sont arrivées en Espagne notamment à El Hierro, Tenerife et Grand Canaria.

ADVERTISEMENT

Au total, sur les 9 embarcations transportant 783 migrants dont au moins 15 femmes et 10 mineurs, d’après un décompte effectué par Libération. L’embarcation, qui avait plus de personnes à son bord, est arrivée avec 132 passagers.

En deux semaines, la Marine nationale sénégalaise à porté secours à 1500 migrants irréguliers. Selon le décompte du gouvernement des îles Canaries, 2692 personnes sont arrivées dans l’archipel espagnol pour le seul mois d’août 2023. Soit plus du double par rapport au même mois en 2022 (1075 personnes).

Une augmentation «critique» selon les Ong qui craignent une saison automnale compliquée sans le concours de l’Etat.

2500 migrants clandestins sont morts depuis 2023 (ONU)

« Au 24 septembre, plus de 2.500 personnes ont été comptabilisées comme mortes ou disparues en 2023. Ce nombre représente une augmentation de deux-tiers, comparé aux 1.680 personnes lors de la même période de 2022 », a déclaré Ruven Menikdiwela, directrice du bureau du Haut Commissariat aux réfugiés à New York, lors d’une réunion du Conseil de sécurité de l’ONU consacrée à la crise des migrants en Méditerranée

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Représentativité syndicale : Samba Sy refuse d’exécuter la décision de la Cour suprême

Représentativité syndicale : Samba Sy refuse d’exécuter la décision de la Cour suprême

Présidentielle après le 2 avril : l'UE met en garde Macky Sall

Présidentielle après le 2 avril : l'UE met en garde Macky Sall

La raison surprenante qui nous oblige à faire pipi toutes les nuits

La raison surprenante qui nous oblige à faire pipi toutes les nuits

Trafic aérien : les chiffres de l'OACI

Trafic aérien : les chiffres de l'OACI

Genre : vers la création d’un Conseil national des femmes !

Genre : vers la création d’un Conseil national des femmes !

Agression de Maimouna Ndour Faye : ce que dit l'enquête

Agression de Maimouna Ndour Faye : ce que dit l'enquête

Pourquoi l’amnistie ne concerne pas l'affaire Adji Sarr-Ousmane Sonko

Pourquoi l’amnistie ne concerne pas l'affaire Adji Sarr-Ousmane Sonko

Affaire Ngagne D. Touré : le parquet ordonne l'arrestation de 3 greffiers

Affaire Ngagne D. Touré : le parquet ordonne l'arrestation de 3 greffiers

Suspendu pour dopage, l'énorme fortune que va perdre Paul Pogba

Suspendu pour dopage, l'énorme fortune que va perdre Paul Pogba

ADVERTISEMENT