Le Magal célébré le 15 septembre 2022

La date du prochain Magal de Touba a été dévoilée.

La grande mosquée de Touba où a lieu le Grand Magal (image d'illustration) AFP Photos-Seyllou

Le Magal de Touba, qui commémore le départ en exil de Cheikh Ahmadou Bamba, fondateur du Mouridisme, sera célébré le 15 septembre 2022, correspondant au 18 du mois de Safar dans le calendrier musulman. La commission chargée par le Khalife Général des Mourides de scruter le ciel a affirmé avoir aperçu le croissant lunaire dans la nuit du dimanche 28 août 2022 au Sénégal et ailleurs dans le pays.

L’Etat annonce des mesures pour permettre une tenue normale de l’évènement qui attire des millions de personnes. Avec la succession des pluies, une grosse partie de la ville de Touba est sous les eaux. «La particularité du Magal cette année, c’est d’avoir un Magal en plein hivernage, annoncé pluvieux par l’Anacim. Cela demande de prendre des dispositions pour un bon déroulement de cet événement pour prévenir des désagréments qui pourraient être causés par des pluies», précise Antoine Félix Diome, qui a présidé ce vendredi, un Comité régional de développement sur le Magal prévu le 15 septembre.

Face à Serigne Bassirou Abdou Khadre Mbacké, porte-parole du Khalife général des Mourides, qui conduisait la délégation de Touba, le ministre de l’Intérieur rassure : «C’est dans ce sens que l’Etat a fait d’importantes réalisations l’année dernière, en augmentant la capacité de pompage du bassin Keur Niang pour un volume de 2000 m3/h, avec une adduction de deux conducteurs d’eau qui ont permis de soulager les populations.»

Selon lui, «un phénomène particulier explique les inondations dans la ville de Touba. Mais à l’en croire, des dispositions sont prises par le chef de l’Etat pour un bon déroulement du Magal». Il ajoute : «Avec l’apparition de la nappe au niveau des alentours immédiats de la mosquée et dans différents quartiers de Touba, le président de la République a donné des instructions pour faire des études appropriées afin de retenir les meilleures solutions possibles. C’est ainsi que 19 forages ont été déjà installés dont les 16 sont fonctionnels. L’objectif est de contenir la remontée de la nappe phréatique. Autrement, on ne pourrait pas parler de pompage sans les différentes stations qui déversent sur le bassin de Keur Niang, lequel à son tour refoulé à 7,5 km sur le bassin de Darou Rahmane.»

Pour lui, Macky Sall accorde une importance «particulière à tous les foyers religieux» et tient à une excellente organisation du Magal de Touba. «Serigne Mountakha nous l’a souvent rappelé, l’estime, l’affection et la considération qu’il a pour Macky Sall tiennent au fait qu’à chaque fois qu’il lui a soumis des questions qui n’intéressent pas sa personne, mais la communauté, le Président lui a toujours apporté des solutions appro­priées. C’est pour cette raison qu’il a fait faire de nombreux ouvrages à Touba, qu’il s’agisse d’ouvrages d’assainissement, de forages dont quatre devraient être mis en service avant le Magal de cette année, d’autres travaux qui sont du ressort de l’Ageroute ou de Promovilles», énumère le ministre de l’Intérieur, chargé de l’organisation logistique de cet évènement qui va drainer des millions de fidèles à Touba.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT