Le Sutelec menace de plonger le pays dans le noir

A vos bougies ou lampe tempête ! Face aux agressions multiples contre ses agents, le Syndicat des travailleurs de l’électricité (Sutelec) n’exclut pas de plonger le pays dans le noir.

coupure

Le Syndicat des travailleurs de l’électricité (Sutelec) en a marre des agressions contre ses agents. Le Directeur de la Senelec Pape Mademba Bitèye, qui a participé à l’assemblée générale, a décidé de porter le combat. Et le Sutelec, qui a déjà déposé plainte au commissariat de Dieuppeul, estime que si rien n’est fait, va mener le combat et n’exclut pas de plonger le pays dans le noir.

« Plus jamais ça ! Non aux violences sur les agents de Senelec ! » Ce sont, entre autres, les slogans d’indignation brandis par les travailleurs de la Senelec, le brassage rouge en évidence à l’occasion de l’assemblée générale du Syndicat unique des travailleurs de l’électricité (Sutelec) au siège Vincens pour protester contre les violences dont certains de leurs camarades sont victimes, parmi eux, le secrétaire général du Sutelec, Mouhamed Habib Aïdara.

En plus de cette forte mobilisation des travailleurs des différentes agences Senelec, le Directeur général, Pape Mademba Bitèye, brassard rouge arboré, a rejoint le rassemblement pour prêter main forte à ses employés. « Ma présence parmi vous témoigne dans l’histoire de Senelec, les rares fois qu’un Directeur général a pu assister à une assemblée générale des travailleurs. Lorsqu’il s’agit d’une cause qui nous est commune, de défendre l’intégrité de l’agent de Senelec, de défendre Senelec, c’est le Directeur général, responsable moral de la société, qui doit être devant », explique d’emblée Pape Mademba Bitèye.

Le Sutelec exige des autorités judiciaires, à donner suite à la plainte déposée au niveau du commissariat de Dieuppeul et que le coupable, dit-il, soit puni conformément aux dispositions du code pénal. En outre, Habib Aïdara d’ajouter que le Sutelec ne cèdera à aucune pression ou tentative d’étouffement de cette affaire par les autorités étatiques ou judiciaires.

ADVERTISEMENT

A l’en croire, le Sénégal est un pays de droit et nul n’est au-dessus de la loi. Par ailleurs, il a invité les agents à se tenir prêts pour les combats futurs si justice n’est pas rendue, car le Sutelec, fulmine Habib Aïdara, n’acceptera pas que les agents de Senelec soient jetés en pâture. Le syndicat n’exclut pas de procéder à des délestages et plonger le pays dans l'obscurité si l’Etat et la Direction générale de Senelec refusent de prendre leurs responsabilités.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT