Mort de François Mancabou : la proposition de Jamra

Le débat sur les circonstances de la mort de François Mancabou continue d'enfler dans l'opinion. Jamra préconise la projection de la vidéo dont parlait le procureur devant un jury d'honneur.

Avis-de-décès-François-Mancabou

Les proches de l'ancien garde du corps réfutent formellement la thèse officielle, étayée par le certificat de décès établi par l’hôpital Principal de Dakar et signé le mercredi 13 juillet par le médecin-capitaine, le docteur François Ndiaye, parlant de «mort accidentelle».

Un des avocats de la famille du défunt , Me Amadou Diallo, exige des autorités judiciaires « qu’une autopsie soit ordonnée avec des experts indépendants, neutres, et ayant toutes les compétences requises». Avant de réfuter à son tour la thèse soutenue par le Parquet, en martelant que François Mancabou « est mort des suites de tortures dont il a été victime».

Le procureur de la République près le tribunal de Grande Instance de Dakar, Amady Diouf, y est aussi allé de son tempo, en affirmant, lors d'un point de presse, que François Mancabou « s’est blessé en se cognant violemment la tête sur le mur de sa cellule de détention», dans les locaux de la Sûreté urbaine de Dakar, où il était placé en garde à vue en compagnie d'une douzaine de co-détenus.

Un élément décisif dans le dossier

Le procureur de la République a annoncé que les éléments de la sûreté urbaine ont une vidéo d'une durée de 13 minutes dans laquelle le défunt François Mancabou se cognait la tête sur le mur de la cellule. Pour la manifestation de la vérité sur les circonstances du décès de François Mancabou, Jamra préconise la visualisation de cette vidéo par un Jury d'honneur. La composition de ce jury demandé par l'Ong Jamra s'établie comme suit:

ADVERTISEMENT

- 3 membres de la famille du défunt ;

- 3 membres d'organisations des droits de l'homme (Amnesty, Ondh, Raddho);

- 3 journalistes locaux (mandatés par le Synpics);

- 3 correspondants de la presse étrangère (choisis par leur association);

- 2 responsables du Parquet.

- 2 techniciens du Ministère de l'Intérieur.

Selon toujours l'Ong Jamra, les membres de ce Jury d'honneur s'engageraient au préalable à n'enregistrer et à ne divulguer à des tiers aucune séquence de cette pièce à conviction, par respect à la mémoire du défunt et par égard au deuil qu'observe présentement sa famille.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

État d'urgence en Haïti et instauration d'un couvre-feu à Port-au-Prince

État d'urgence en Haïti et instauration d'un couvre-feu à Port-au-Prince

Encore une mauvaise nouvelle pour Sadio Mané

Encore une mauvaise nouvelle pour Sadio Mané

Présidentielle/Dilatoire de Macky Sall pour fixer une date : voici la raison !

Présidentielle/Dilatoire de Macky Sall pour fixer une date : voici la raison !

Opération de sécurisation à Dakar : les chiffres alarmants de la gendarmerie

Opération de sécurisation à Dakar : les chiffres alarmants de la gendarmerie

Mamadou Lamine Diallo : « Je ne peux pas dialoguer avec Coumba Gawlo »

Mamadou Lamine Diallo : « Je ne peux pas dialoguer avec Coumba Gawlo »

Tentative de viol : un maçon de 19 ans écope de 3 ans de prison !

Tentative de viol : un maçon de 19 ans écope de 3 ans de prison !

Litige foncier à Touba : un chef religieux et ses disciples ferment des lieux de commerce

Litige foncier à Touba : un chef religieux et ses disciples ferment des lieux de commerce

Bataille rangée à Kolda : un tailleur tué, une quinzaine de suspects arrêtés

Bataille rangée à Kolda : un tailleur tué, une quinzaine de suspects arrêtés

Les dernières nouvelles sur l’état de santé de Maimouna Ndour Faye

Les dernières nouvelles sur l’état de santé de Maimouna Ndour Faye

ADVERTISEMENT