Mort de François Mancabou: Son avocat indexe le commissaire Bara Sangharé et ses hommes comme les responsables

Me Ousseynou Gaye indexe le commissaire Bara Sangharé de la sûreté urbaine et ses hommes après la mort de son client François Mancabou quelques jours après son arrestation et promet de porter plainte.

Avis-de-décès-François-Mancabou

L'identification des responsables du décès de François Mancabou continue de susciter des débats. Son avocat, Me Ousseynou Gaye, a accordé un entretien au quotidien l'Observateur au cours duquel il annonce une batterie de plaintes devant les juridictions communautaires et internationales.

"Nous indexons le commissaire de la Sûreté urbaine et ses hommes.La plainte sera dirigée nommément contre le commissaire Bara Sangharé et ses hommes. Nous connaissons les gens qui ont torturé notre client. Aujourd'hui, ils font l'actualité, ils continueront à la faire parce que leurs noms iront jusqu'à la Cour pénale internationale (CPI), à la Cour de Justice de la Cedeao et dans toutes les notes d'informations. L'histoire retiendra dans ce pays que le commissaire Bara Sangharé et ses hommes jusqu'à sa mort " a dit la robe noire.

L'acte de décès émis par l'hôpital Principal qui évoque une mort par accident naturel ne semble pas convaincre l'avocat Me Ousseynou Gaye. " D'abord, est ce que vous pouvez voir un médecin d'un hôpital délivrer un avis de décès. Cet avis de décès, est ce que c'est pour informer les gens que François Mancabou est décédé?

Est ce que nous ses avocats et sa famille avons besoin d'être informés par ce moyen-là par l'hôpital ? se demande l'avocat. Il promet une série d'actions. " La première, c'est de saisir la cour pénale internationale en raison des tortures qui ont été l'objet du décès de Mancabou.

Nous allons saisir également le Tribunal judiciaire de Paris pour que toutes les personnes qui ont été à l'origine de ces tortures, si elles entrent dans l'espace Schengen, puissent être arrêtées et auditionnées. Nous allons aussi saisir nos juridictions pour tortures et homicide volontaire sur François Mancabou. Nous ne manquerons pas non plus de saisir la cour africaine des droits de l'homme et des peuples, les Nations Unies, la Cour de Justice de la Cedeao pour des tortures sur Mancabou " a t-il soutenu.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Émigration clandestine : le rêve de 19 candidats brisé à Saint-Louis, 2 convoyeurs arrêtés

Émigration clandestine : le rêve de 19 candidats brisé à Saint-Louis, 2 convoyeurs arrêtés

Pikine : les Forces vives maintiennent la pression pour la tenue de l'élection présidentielle

Pikine : les Forces vives maintiennent la pression pour la tenue de l'élection présidentielle

Attaque terroriste au Burkina: au moins quinze fidèles tués dans une église

Attaque terroriste au Burkina: au moins quinze fidèles tués dans une église

Dialogue national : les candidats 'spoliés' disent OUI à Macky Sall

Dialogue national : les candidats 'spoliés' disent OUI à Macky Sall

OM : la punition de Pape Gueye levée

OM : la punition de Pape Gueye levée

Dimanche 25 février : les Sénégalais devait élire leur 5e Président

Dimanche 25 février : les Sénégalais devait élire leur 5e Président

Youssou Ndour dévoile les premières images de son clip en featuring avec Fally Ipupa

Youssou Ndour dévoile les premières images de son clip en featuring avec Fally Ipupa

Le documentaire « Dahomey » de Mati Diop remporte l’Ours d’or

Le documentaire « Dahomey » de Mati Diop remporte l’Ours d’or

Groupe Futurs Medias : la journaliste Binta Diallo démissionne

Groupe Futurs Medias : la journaliste Binta Diallo démissionne

ADVERTISEMENT