Ouakam : la Guinéenne cachait la drogue dans le faux plafond de sa chambre

Etablie à Ouakam, la Guinéenne Aïssatou Ba, qui détenait un restaurant, vendait parallèlement de la drogue.

Chanvre indien

Pour des faits d'offre et de cession de drogue, Aïssatou Ba, son frère Pathé Baylo Bâ et Ngalla Ndiaye ont été jugés hier devant la barre des flagrants délits de Dakar. Face au juge, Ngalla Ndiaye, 35 ans, a contesté les faits en soulignant qu'il gagne sa vie à la sueur de son front, puisqu'il est payé 2500 F Cfa la journée.

Il a ainsi déclaré avoir été interpellé dans un bâtiment avec un cornet de yamba qu'il aurait acquis à la cité Imbécile. Persistant dans ses dénégations, il a confié que pour sa libération immédiate, les gendarmes lui auraient réclamé la somme de 150.000 F Cfa. Des déclarations contradictoires avec les consignations des agents interpellateurs sur procès-verbal.

Car, ces derniers ont soutenu que Ngalla Ndiaye a fait l'objet d'un signalement avant d’être filé et alpagué avec 23 cornets de yamba près de la plage de Mamelles où il était en train d'écouler ledit produit. Son acolyte Pathé Baylo Bâ a dit avoir été réveillé par sa sœur cadette Aïssatou Ba, lorsque les agents se sont pointés. Malheureusement, les policiers avaient trouvé la drogue qu'il avait dissimulée dans le faux plafond de sa chambre. Interrogé, Pathé Baylo Bâavait attribué la paternité de la drogue à sa sœur cadette Aïssatou Ba. D'après lui, il voulait juste la protéger, raison pour laquelle il avait caché cette drogue.

Accusée par son frère, Aïssatou Bâ a affirmé que les gendarmes l'ont trouvée avec le montant 10.000 F. Toutefois, ce n'est pas ce qu’elle avait dit lors de son audition devant les enquêteurs. Car, non seulement elle reconnaissait qu'elle vendait du yamba pour le compte d'un certain Baye Fall, mais elle ajoutait que celui-ci lui avait remis un sachet qui contenait de la drogue dans la nuit du samedi 29 septembre dernier.

Mais, elle soutenait qu'elle ignorait son contenu. Ce qu'elle a réfuté quand le juge l’a questionnée sur ses relations avec ce dernier. «Je ne le connais pas», a-t-elle lâché. Le procureur ayant requis l'application de la loi pénale, Me Abdy Nar Ndiaye a demandé la disqualification des faits d'offre et de cession de drogue. Délibéré au 24 octobre prochain.

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Le message fort de Sadio Mané après l'élimination du Sénégal

Le message fort de Sadio Mané après l'élimination du Sénégal

L'Angleterre surclasse le Sénégal et file en quarts

L'Angleterre surclasse le Sénégal et file en quarts

CdM : Mbappé envoie la France en quarts !

CdM : Mbappé envoie la France en quarts !

Le marabout de Pogba pour envouter Mbappé est un Sénégalais

Le marabout de Pogba pour "envouter" Mbappé" est un Sénégalais

Evra se moque de Suarez sur les réseaux sociaux

Evra se moque de Suarez sur les réseaux sociaux

Affaire Amy Ndiaye : les deux députés de PUR arrêtés

Affaire Amy Ndiaye : les deux députés de PUR arrêtés

Mondial 2020 : l'Albiceleste est en quarts

Mondial 2020 : l'Albiceleste est en quarts

MMA : Reug Reug a battu l’Ouzbek Jasur

MMA : Reug Reug a battu l’Ouzbek Jasur

Connexion internet : le Sénégalais utilise 3,41Go par mois

Connexion internet : le Sénégalais utilise 3,41Go par mois