Oustaz Oumar Sall sous mandat de dépôt

Oustaz Oumar Sall va passer sa première nuit en prison.

Oustaz Oumar Sall

Après deux retours de parquet, le célèbre prêcheur a été placé sous mandat de dépôt par le procureur, selon son avocat, Me Babacar Ndiaye. Le prêcheur, par ailleurs maître coranique sera jugé le 1er décembre prochain au Tribunal de grande instance (TGI) de Dakar. Le prévenu a été arrêté par la Division spéciale de cybersécurité (DSC), suite à une plainte déposée par le Collectif des talibés Cheikh.

Il est accusé d’avoir dénigré des pratiques cultuelles de la confrérie des tidianes, dont la Wazifa et l’Hadaratoul Jummah. Il est poursuivi pour diffamation et insulte commises par le biais d’un système informatique envers un groupe de personnes se distinguant par la religion et provocation par un moyen de diffusion publique, d’actes d’intolérances entre des personnes de sectes religieuses différentes.

Oumar Sall avait critiqué certaines pratiques de la confrérie tidiane en disant ceci : "Le Prophète n’a jamais enseigné de scander le nom d’Allah à la fin de la prière », a-t-il notamment affirmé, faisant ainsi allusion à la Wazifa et l’Hadaratoul Jummah propres à la confrérie tidiane. Lors de son audition, Oustaze Oumar Sall a contesté les faits à lui reprochés.

Soumis à un interrogatoire d’usage, il a reconnu être l’auteur des propos incriminés, mais avec des précisions. Il a estimé que ses propos ont été déformés et sortis de leur contexte. « J’ai été Tidiane, je ne vais jamais les diffamer », a-t-il répondu aux enquêteurs.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT