Décès par overdose de Baidy Amar : ses amis déférés

Les amis de Baidy Amar, fils du défunt homme d'affaires Ameth Amar, retrouvé mort, ce dimanche 25 février 2024, dans un appartement situé au Plateau, ont été présentés au procureur, ce mercredi.

baidy amar

La police a bouclé son enquête sur l’affaire Baïdy Amar. D'après l'enquête ouverte par la Sûreté urbaine et le Commissariat du Plateau, la dépouille ne présente aucun signe de violences. Des traces de cocaïne ont été retrouvées sur les lieux du drame où se tenait une soirée arrosée la nuit précédente. Ce qui présage que le défunt est mort d'une overdose.

Les amis de la victime placés en garde à vue au commissariat du Plateau ont été déférés au parquet. Ils sont poursuivis pour usage de drogue (cocaïne). Il s’agit de sa petite amie M. D., de nationalité algérienne, son camarade Z. F., sa copine J. M. et le chauffeur A. S.

Lors d’une fouille de l’appartement où le drame s’est produit, les policiers ont découvert un sachet de 25 g de coke. Excepté le chauffeur, les autres mis en cause ont reconnu avoir consommé cette drogue dure.

Il ressort du dossier que Baïdy Amar est décrit comme un adepte de la drogue (cocaïne, chanvre indien, oxyde d'azote). Des prélèvements ont été faits pour effectuer un test toxicologique. Il ressort du dossier que Baïdy Amar est décrit comme un adepte de la drogue (cocaïne, chanvre indien, oxyde d'azote). Des prélèvements ont été faits pour effectuer un test toxicologique. Amar a été interné dans une structure sanitaire située à Mbao à cause de sa dépendance à la drogue.

Rappelons qu'un autre fils de Ahmet Amar, Dame Amar a été arrêté, en avril 2020, suite à la mort « par overdose » de la jeune fille Hiba Thiam, dans un appartement aux Almadies, en plein couvre-feu en période de pandémie de Covid-19. Le fils du milliardaire feu Ameth Amar et ses 7 co-prévenus ont bénéficié d’une liberté provisoire.

ADVERTISEMENT

La jeune Hiba Thiam, Directrice administrative et financière de la société ACT Afrique Group, est décédée dans la nuit du 3 au 4 avril 2020, dans un appartement luxueux sis sur la route de Ngor où elle participait à une fête avec une bande d’amis qui se sont enfuis quand elle a commencé à vomir du sang pendant la soirée, la laissant sur place avec la propriétaire des lieux.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT