P. Assainies : une Nigériane arrêtée pour proxénétisme et traite de personne

Precious M., 25 ans, avait promis à sa compatriote Jessica T. un travail décent, lorsque celle-ci quittait le Nigéria pour venir au Sénégal. Mais, Precious n’aurait pas respecté ses engagements. Elle aurait battu l’adolescente de 17 ans pour qu’elle se prostitue afin de récupérer l’argent qui a servi à financer son voyage.

Arrestation (Illustration)

Precious M. a été interpellée suite à la plainte de sa compatriote Jessica T à la gendarmerie de la Foire. Elle aurait fait croire à la mère de la plaignante que les conditions de travail étaient plus satisfaisantes au Sénégal. C’est ainsi que Precious a financé le voyage de l’adolescente de 17 ans.

À son arrivée au Sénégal, Jessica se serait retrouvée sous la coupe d’une maquerelle qui a tenté de la soumettre à la prostitution pour rembourser les frais du voyage. Ce que la jeune fille a carrément refusé. Elle aurait ainsi été battue pendant deux semaines par la mise en cause. Des griefs que Precious a dégagés en touche lors de son face-à-face avec les gendarmes.

À l’en croire elle a financé le voyage de la victime présumée à hauteur de 2,5 millions francs, avant de l’accueillir dans son logement aux Parcelles Assainies. Mais, elle ne lui a jamais exigé de gagner de l’argent avec son corps. Precious n’a pas convaincu les pandores de sa bonne foi.

Elle a été déférée au parquet, puis placée sous mandat de dépôt le 25 octobre dernier, malgré sa grossesse. Attraite pour proxénétisme et traite de personne, la prévenue a varié dans ses déclarations à la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar.

ADVERTISEMENT

Pour sa défense, elle a affirmé que la plaignante est venue au Sénégal par ses propres moyens. Elle l’a ainsi hébergée pendant trois jours. « Je ne lui ai jamais fait miroiter un travail décent », a-t-elle contesté. Toutefois, Precious a avoué avoir violenté la mineure parce que, dit-elle, cette dernière se livrait à la prostitution. Cette version n’a pas convaincu le représentant du Ministère public qui a requis deux ans, dont six mois ferme pour tentative de traite de personne.

D’après Me Aboubacry Barro, la prévenue voulait venir en aide à sa compatriote en danger. « Elle est en état de grossesse de trois mois. Elle souffre dans son for intérieur. La personne qui m’a constitué venait de se marier avec elle. C’est une personne très rigoureuse », a fait remarquer l’avocat de la défense qui a plaidé la relaxe. Au terme du procès, le juge a tranché en faveur de la prévenue qui a été relaxée faute de preuves.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Conseil des ministres : Macky a menacé de dissoudre le Conseil constitutionnel si...

Conseil des ministres : Macky a menacé de dissoudre le Conseil constitutionnel si...

Naufrage à Saint-Louis : le bilan s'alourdit à plus d'une vingtaine de morts

Naufrage à Saint-Louis : le bilan s'alourdit à plus d'une vingtaine de morts

Les nominations du conseil des ministres

Les nominations du conseil des ministres

Amnistie : le projet de loi adopté en Conseil des ministres

Amnistie : le projet de loi adopté en Conseil des ministres

Cameroun : Eto'o annonce que Rigobert Song n'est plus le sélectionneur

Cameroun : Eto'o annonce que Rigobert Song n'est plus le sélectionneur

Ziguinchor : des operateurs réclament 2 milliards de francs CFA à la Sonacos

Ziguinchor : des operateurs réclament 2 milliards de francs CFA à la Sonacos

Nouvelle vague de libérations de détenus : Bentaleb Sow et Cie libres

Nouvelle vague de libérations de détenus : Bentaleb Sow et Cie libres

L'influenceuse Awa Baldé, victime de cambriolage

L'influenceuse Awa Baldé, victime de cambriolage

Décès par overdose de Baidy Amar : ses amis déférés

Décès par overdose de Baidy Amar : ses amis déférés

ADVERTISEMENT