Pavillon spécial Le Dantec : Sept détenus en grève de la faim

Pavillon spécial : 7 détenus en grève de la faimAlors que l’hôpital Aristide Le Dantec est en plein déménagement, le Pavillon spécial est en pleine ébullition.

Hopital Aristide Le Dantec

Ce, pour dire que les prisonniers qui y sont détenus ont entamé une grève de la faim. Au nombre de sept (7), les grévistes protestent contre les longues détentions préventives, l’absence de prise en charge médicale, le non-respect du calendrier médical, annonce le secrétariat exécutif national du Frapp.

Selon des sources, beaucoup d'entre eux ont des handicaps et doivent subir des opérations, mais ils manquent de moyens.

Très préoccupés par la santé des détenus, les activistes de Frapp attirent encore l'attention de la Direction de l'administration pénitentiaire sur la situation des détenus malades et les grèves répétitives dans les différentes prisons du Sénégal.

Ainsi, l’organisation demande à l'administration pénitentiaire de régler rapidement la question de la santé des prisonniers dans les 37 prisons du Sénégal et de satisfaire les préoccupations des détenus du pavillon spécial.

ADVERTISEMENT

La Maison d’arrêt et de correction (MAC) du Pavillon spécial, qui abrite l’établissement de santé depuis 1986, n’est pas, pour le moment, par le grand déménagement, préalable de la reconstruction de l’infrastructure.

« Le Pavillon spécial est une prison, il n’est pas concerné par la démolition ni par la délocalisation », informe le directeur de l’hôpital, Dr Babacar Thiandoum.

Ce n'est pas seulement le Pavillon spécial qui n'a pas encore déménagé. Pour le moment pourtant, les dialysés restent à Le Dantec, jusqu’au 24, voire 25 août avant de déménager au hangar de l’aéroport militaire Léopold Sédar Senghor de Yoff.

« Le Pavillon spécial n’est pas un service de l’hôpital Le Dantec, même si les prisonniers utilisent ses services. À chaque fois qu’un prisonnier a besoin de soins, il est orienté vers le service dédi», précise le toubib. Le Pavillon spécial a été érigé en 1986 avant d'être rénové en 2019 dans le cadre du programme d’amélioration des conditions de détention. Il peut recevoir 90 détenus.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Soul Bang’s 'malmené' à l'AIBD : le gouvernement guinéen s'en mêle

Soul Bang’s 'malmené' à l'AIBD : le gouvernement guinéen s'en mêle

Le tonton saï-saï viole sa voisine mineure qui lui lavait le linge

Le tonton "saï-saï" viole sa voisine mineure qui lui lavait le linge

'Il ne peut y avoir de passation de pouvoir s’il n’y a pas d’élection'

'Il ne peut y avoir de passation de pouvoir s’il n’y a pas d’élection'

Libération de Sonko et Diomaye Faye : la bonne nouvelle annoncée par Macky Sall

Libération de Sonko et Diomaye Faye : la bonne nouvelle annoncée par Macky Sall

Le coup de gueule de Macky contre la presse internationale

Le coup de gueule de Macky contre la presse internationale

Macky Sall : « La liberté provisoire de Diomaye dépend de ses avocats »

Macky Sall : « La liberté provisoire de Diomaye dépend de ses avocats »

Libération de Sonko et de Bassirou : le président Macky Sall veut un climat d'apaisement

Libération de Sonko et de Bassirou : le président Macky Sall veut un climat d'apaisement

Macky Sall : 'je quitterai le pouvoir le 2 avril 2024'

Macky Sall : 'je quitterai le pouvoir le 2 avril 2024'

USA : en Alabama, les enbryons in vitro considérés comme des enfants à naître

USA : en Alabama, les enbryons in vitro considérés comme des enfants à naître

ADVERTISEMENT