RDC : les USA accusent le Rwanda de soutenir le M23

Les États-Unis ont accusé le Rwanda de soutenir le groupe rebelle M23 dans l'est de la République démocratique du Congo.

Rwanda, Paul Kagamé

Dans un communiqué publié samedi, le département d'État américain a condamné l'aggravation de la violence et a appelé le M23 à cesser immédiatement les hostilités et à se retirer de ses positions actuelles autour de Sake et de Goma. Il a demandé au Rwanda de retirer immédiatement tout son personnel militaire de la RDC et de retirer ses systèmes de missiles sol-air.

Ces commentaires ont provoqué une réaction brutale de Kigali. Pour son ministère des affaires étrangères, la déclaration américaine déforme la réalité et le Rwanda se réserve le droit de se défendre contre les actions de la RDC dans la région, qui, selon lui, menacent la sécurité rwandaise.

Kigali a également exprimé sa « profonde inquiétude » face à ce qu'il appelle « l'abandon des processus de paix régionaux » et a déclaré que la communauté internationale était indifférente au « renforcement militaire spectaculaire » de la RDC.

Cette déclaration intervient dans un contexte d'escalade de la violence dans l'est de la RDC au cours des dernières semaines, avec des affrontements entre les rebelles du M23, les forces armées et les groupes d'autodéfense qui les soutiennent. Des centaines de milliers de personnes ont été forcées de fuir, dont un grand nombre à Goma, alors que le M23 avance sur la ville.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT