Rhume : les médicaments 'mortels' interdits en Europe vendus au Sénégal

L’Agence sénégalaise de Réglementation pharmaceutique (ARP) a récemment reçu des informations concernant des risques d’événements indésirables graves liés à l’utilisation de médicaments contenant de la pseudo éphédrine par voie orale. Mais ces médicaments « mortels » interdits en Europe sont retrouvés dans les pharmacies sénégalaises.

Médicaments antirhume

Actifed Rhume, Dolirhume Pseudoéphédrine, Nurofen Rhume, Humex Rhume ou encore Rhinadvil Ibuprofène/Pseudoéphédrine. L’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) déconseille le recours à ces médicaments décongestionnants à base de pseudoéphédrine, en raison de leurs effets indésirables. Alertée depuis des années du danger des médicaments contre le rhume (Actifed rhume, Dolirhume, Humex rhume, etc), l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) adopte enfin un discours ferme à l’égard de ces produits.

Faute de les interdire, elle déconseille formellement leur utilisation, et les qualifie de « non indispensables ». L’Agence sénégalaise de réglementation pharmaceutique (Arp) déconseille aux Sénégalais d’acheter ces médicaments anti-rhume susceptibles de provoquer des effets secondaires (infarctus ou Avc).

Par mesure de précaution et en attendant les conclusions de l’étude en cours menée par le comité des experts de l’EMA, l’ARP recommande vivement d’éviter de prescrire, de conseiller et d’utiliser ces médicaments par voie orale en cas de rhume, de grippe ou d’allergie.

Il est à noter que l’ARP assure à la population sénégalaise que des mesures de vigilance sont mises en place concernant les effets indésirables de ces médicaments. Des efforts sont déployés afin de surveiller de près la situation et des actions appropriées seront prises dès la publication des résultats de l’étude complémentaire menée en collaboration avec l’EMA.

Il est essentiel pour les professionnels de la santé de prendre en considération cette recommandation de l’ARP et d’agir en conséquence en évitant l’utilisation des médicaments contenant de la pseudo éphédrine par voie orale jusqu’à ce que de plus amples informations soient disponibles concernant les potentiels risques pour la santé.

ADVERTISEMENT

La sécurité des patients est une priorité et le suivi attentif des développements de cette situation est nécessaire pour protéger la santé publique. A noter que parmi les missions assignées à l’Arp, figure l’homologation des médicaments et autres produits de santé ainsi que le contrôle de leur qualité avant toute distribution sur le marché.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Tivaouane peulh : un promoteur immobilier réclame un hectare à une paroisse

Tivaouane peulh : un promoteur immobilier réclame un hectare à une paroisse

Cinéma : Vers une Terre Inconnue, le film palestinien à Cannes

Cinéma : "Vers une Terre Inconnue", le film palestinien à Cannes

Justice : Bah Diakhaté sera jugé en flagrant délit le 27 Mai prochain

Justice : Bah Diakhaté sera jugé en flagrant délit le 27 Mai prochain

Reforme de la Justice : la Présidence lance Jubbanti

Reforme de la Justice : la Présidence lance ”Jubbanti”

Guinée : prison à perpétuité requise contre Moussa Dadis Camara et Cie

Guinée : prison à perpétuité requise contre Moussa Dadis Camara et Cie

Changement climatique : 50% des écosystèmes de mangroves menacés

Changement climatique : 50% des écosystèmes de mangroves menacés

Tunisie : deux chroniqueurs condamnés à un an de prison

Tunisie : deux chroniqueurs condamnés à un an de prison

Une baisse des prix de la connexion internet à partir de...

Une baisse des prix de la connexion internet à partir de...

Revue des finances publiques : Ousmane Sonko fouille Macky Sall

Revue des finances publiques : Ousmane Sonko fouille Macky Sall

ADVERTISEMENT